Iconic-Moments-Featured

L'étude de l'histoire d'un sport est toujours compliquée, car subjective et très vaste. C'est d'autant plus vrai dans le cas du snowboard, sport encore émergeant pour le grand public...

Ce qui fait que très peu de gens finalement ont assisté en live à tous les événements qui ont façonné cette histoire. On doit donc se raccrocher aux témoignages, aux choses racontées à l'époque, pour suivre le fil d'Ariane de cette histoire. Bien souvent, les choses s'en trouvent déformées, voire transformées. Car comme a pu le dire un certain Winston Churchill, "l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs". Ou en l'occurence les 'happy few' présents pour témoigner de cette histoire.

Mais par chance pour nous, histoire récente dit acteurs récents, alors il n'est pas trop difficile d'aller à la pêche aux infos, et le web nous aide bien aussi, avec sa foule de documents en tout genre. Bien sûr il reste difficile de tout savoir sur ce qui se passait autour de la scène snow dans toutes ces époques, mais nous sommes néanmoins en mesure d'être confiants quant à nos informations sur cette grande histoire du snowboard. Et nous avons même réussi à nous mettre d'accord entre nous à la rédac', pour dégager les principaux évènements qui ont forgé le snowboard tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Alors sans plus de discours, voici un beau Top 38 des moments clés du snow. Ce n'est sans doute pas complet - imagine la tâche! - mais voilà l'essentiel de l'histoire du snow condensé dans ce post. Pas d'ordre d'importance, c'est à toi de voir ce que tu mettrais en premier. Il s'agit plutôt d'un ordre chronologique. [splitpost intro="true" numbers="true"]

[part title="Harvey et Gunnnar Burgeson, un premier brevet"]

1939

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors oui, on a entendu parler - et pas seulement nous - de planches rudimentaires fabriquées par certains villageois des montagnes turques autour des années 1850. Des sortes de planches légèrement modifiées pour aller de village en village en hiver. Mais officiellement - et contrairement à la vieille légende autour de Sherman Poppen (voir plus loin) la première invention officielle autour du snow est bien l'œuvre de Vern Wicklund et des frères Burgeson.

Wicklund a construit l'engin ci-dessus en modifiant une base de luge en 1917, alors qu'il n'avait que 13 ans. Plus tard, et avec l'aide des frères Burgeson, le premier brevet officiel est déposé en 1939. 5 engins furent construits.

Tu n'y crois toujours pas? Regarde donc cette vidéo d'un ancien scorant de la pow dans les années 40:

[part title="Sherman Poppen invente le Snurfer"]

1965

snurfer sherman poppen

Le Snurfer est donc aux yeux de tous les premier snowboard 'markété' en tant que tel. Près d'un million de snurfers ont vu le jour entre 1966 et 1976. L'un d'entre eux tomba dans les mains d'un jeune garçon nommé Jake Burton. Rapidement, il décida de customiser son engin en y apposant notamment des fixations. Il se pointa avec sa board customisée au National Snurfing Championship en 1979.

[part title="Dimitrije Milovich crée la première entreprise du snowboard"]

1972

winterstick Dimitrije Milovich

Dimitrije Milovich, un surfeur de la côte est, commença le 'snurf' au début des années 70. Quelques années plus tard (1972) il quitte Cornell pour s'installer dans l'Utah et lance sa propre marque: Winterstick.

Ses board sans fixations directement inspirées du surf se vendent comme des petits pains, et ce dans 11 pays. L'aventure durera jusqu'en 1987, date à laquelle Milovich est contraint de mettre la clé sous la porte devant la concurrence. Mais son héritage est toujours bien présent...

[part title="Burton vs Sims"]

1978

jake burton

Nos deux champions de 'snurf' investissent et créent leurs fabriques en 1977. Jake reprend le même shape que Sherman Poppen et y pose des fixations type ski nautique dans son usine du Vermont. En Californie, la légende du skate Tom Sims se veut un peu plus créatif, même si les board sont très similaires. Il se met lui aussi à vendre pas mal de boards.

Les années vont s'enchaîner, dans une bataille virile mais correcte, et qui implique aussi bien les innovations technologiques, qu'un marketing créatif ou que la signature des premiers contrats pros de 'snowboarders'.

Sims snowboards connaît un développement impressionnant dans les années 90, mais petit à petit dans cette décennie, Burton prend doucement le dessus, grâce à une approche beaucoup plus professionnelle en terme de business pur. Jake a ça en lui, alors que Tom reste davantage dans son approche skate et petite échelle. Leur vision du 'business' est donc radicalement différente. N'en déplaise d'ailleurs aux snowboarders-skaters de la côte ouest, qui eux ne jurent que par Sims.

[part title="Les stations s'ouvrent aux Snowboarders "]

1983-1990

colarado ski map

Heureusement, dès 1983 certaines stations pionnières - et sans doute plus visionnaires que beaucoup d'autres - décide de s'ouvrir aux dangereux snowboarders. Stratton, dans le Vermont, est la première. Et quand les suiveurs ont réalisé eux aussi que les snowboarders n'étaient pas 'des petits punks drogués qui trashent toute la neige des skieurs', alors la majorité des stations en Amérique et en Europe changent leur fusil d'épaule. Pas trop tôt!

En 1990, 476 stations dans le monde accueillent officiellement les snowboarders. Et aujourd'hui il s'agit seulement d'une poignée qui résiste encore à l'envahisseur-snowboarder. Les skieurs intégristes anti-mixité pourront toujours les trouver sur internet, on ne va pas leur faire de la pub non plus!

[part title="Regis Rolland dans Apocalypse Snow"]

1984

Le snow arrive en Europe grâce à Dimitrije Milovich qui décide en 1982 d'amener le team Winterstick jusqu'aux Arcs. À ce moment-là, le snow est encore loin d'être un sport connu aux US, et en Europe personne n'en a jamais vu. C'est donc aux Arcs qu'un jeune moniteur de ski  ouvert aux nouvelles choses, Régis Rolland, s'intéresse à ces monopèdes et décide même d'acheter une board à Dimitrije pour s'y faire les dents.

Sans vrai point de référence, Régis va développer sa manière de driver son engin, et surtout croire dur comme fer dans l'énorme potentiel de cette nouvelle pratique. Pir enfioncer un peu plus le clou et faire découvrir le 'surf des neiges' à un maximum de monde, il se lance dans l'aventure 'Apocalypse Snow', films qui ont largement participé à la légende du snowboard.

On y voit un gentil snowboarder (Régis) poursuivi façon James Bond par une horde de méchants costumés (skieurs, parapentistes etc.) qui veulent lui ravir le 'secret de la glisse'. Aussi étrange que génial, ce film marquera les esprits et mettre la première pierre à l'édifice du snowboard européen. Merci Régis! Et en 1985, notre pionnier national enchaîne et lance sa propre marque de boards: 'Apocalypse'.

[part title="Jake Burton crée l'US Open"]

1985

burton us open 1983

Le premier 'National Snow Surfing Championships' organisé par Paul Graves à Suicide Six, Woodstock, Vermont, fut célébré à l'hiver 1982. L'évènement comprend un slalom et une descente et bien sûr, Jake et Tom sont de la partie. La course prend un niveau inattendu et les riders dévalent les piste à près de 100km/h (d'après les témoignages que nous avons pu avoir). C'est finalement Tom Sims qui s'impose, en se cassant le pouce en célébrant sa victoire par un gros slash dans l'ère d'arrivée.

L'année suivante, Jake décide de prendre en charge l'organisation de l'événement, alors même que Tom Sims devient le patron de l'événement concurrent, les World Snowboarding Championships à Tahoe - le premier event où figure un halfpipe! Crois-le ou non, Burton menace alors de boycotter la compète car il estime que le halfpipe n'a pas sa place dans un tel event! Heureux qu'il ait changé d'avis depuis!

En 1985, Jake change le nom de l'event: le Burton US Open est né, et il est encore aujourd'hui l'une des compétitions majeures du tour professionnel.

[part title="L'International Snowboard Magazine"]

1985

ism international snowboard magazine

L'International Snowboard Magazine voit le jour dans la foulée du 1er US Open, et devient le premier mag 100% snow. Lancé à l'initiative de Tom Hsieh, le magazine s'appelait au départ 'Absolutely Radical', assez drôle pour être signalé, mais finalement ce sera un titre plus... Il sera une référence jusqu'en 1991, date à laquelle le jeune Transworld Snowboarding l'enterre, en proposant une maquette plus sympa et un contenu plus dynamique et up-to-date, notamment sur le freestyle.

Faut dire que mettre le Père Noël en couv' en plein mois de mai, c'était peut-être pas la meilleure idée non plus...

[part title="Doug Waugh invente la Pipe Dragon"]

1990-1992

doug waugh pipe dragon

Quelques station commencent à miser sur le freestyle, et notamment le halfpipe, qui connaît à chaque fin de saison un engouement évident. Le phénomène débute doucement à la fin des années 80, mais les demi-tubes sont tout petit, et assez sketchy il faut bien le dire: le shape se fait entièrement à la main.

En 1990, un fermier du nom de Doug Waugh est informé que la station du coin veut développer une machine pour aider au shape d'un halfpipe plus important. Le résultat ne se fait pas attendre, il met au point la Pipe Dragon: un engin agricole modifié où autour d'un bras articulé se déroule une lame. Le bars se pose sur un tas de neige et y taille de belles transitions, comme par magie. Le premier modèle définitif est construit en 1992, et constitue un événement majeur dans l'évolution du freestyle, cela va sans dire!

[part title="Naissance d'Onboard!"]

1994

Onboard-Issue-1

Ce premier numéro doit rester dans l'histoire comme la pire couv' et le pire contenu dans l'histoire du snowboard.

On essaie tous les jours de faire mieux...

[part title="Johann Olofsson dans TB5"]

1995

S'il fallait que tu ne voies qu'une seule vidéo part de la grande histoire du snow, ce serait celle-là.

Johann Olofsson était à l'époque un jeune rider suédois qui ridait surtout sur les parks d'Europe, avant d'être invité par Standard Film pour son premier trip en Alaska. Le but: juste compléter sa part avec quelques lignes, et lui faire découvrir ce nouveau monde.

Johann n'a pas mis longtemps à trouver ses marques et semblait même tèrs à son aise sur ces pentes raides. À tel point que ces lignes ont inspiré par la suite nombre de riders, pour ce qui est encore aujourd'hui l'une des plus grosses parts jamais filmées. De Travis Rice à Jeremy Jones, tous citent cette part parmi leurs influences majeures. Et son run de 35 secondes sur 100m de dénivelé n'a pas seulement pulvérisé un record du monde, il a également installé Olofsson dans le Panthéon des légendes du snow.

[part title="Peter Line et le Forum 8"]

1996

peter line

La marque Forum, mais srtout son crew légendaire de riders: JP Walker, Jeremy Jones, Joni Malmi, Wille Yli-Luoma, Bjorn Leines, Devun Walsh, Chris Dufficy et donc Peter Line. La renommée arrive avec le film de Mack Dawg 'The Resistance', l'un des films les plus marquants de l'histoire du snow.

[part title="Ingemar Backman s'envole en Backside Air"]

1996

Un beau jour d'avril 1996 dans la campagne suédoise - Riksgränsen pour être précis - un jeune rider presque local du nom d'Ingemar Backman, se sent les jambes pour encaisser un in-run des plus sketchy en le prenant tout droit de tout en haut, bien plus haut que les autres, et file à Mach 2 vers son destin. Un Backside air plus tard, la session Diesel 55 DSL accouche d'une star.

Pas moins de 7 magazines de snowboard feront leur couverture de ce trick, ce qui ajoute un autre record après celui du plus gros air en snow, quelques 6,5m au dessus du (petit) hip Alors bien sûr, d'autres riders sont depuis allé bien plus haut Mais le style, l'époque, et surtout la spontanéité de cet événement - personne ne s'y attendait - ont rendu ce moment tout à fait magique dans l'histoire du snow.

[part title="Le snow aux JO: Simmen et Thost premiers médalistes"]

1998

Le snowboard fait son entrée au Jeux à Nagano en 1998, avec deux épreuves: le slalom géant et le halfpipe. C'est aussi le début de la querelle qui fait encore rage aujourd'hui dans le milieu: le snowboard a-t-il sa place aux JO? De l'avis de l'icône Terje Haakonsen, qui décide tout de suite de boycotter l'event, il s'agit d'un raté de l'histoire. Pour lui, le snow ne doit pas se compromettre avec une organisation aussi douteuse que le CIO, et encore moins si elle doit être patronnée par la Fédé de ski! Au pire, l'ISF (fédé de snow nouvellement créée) doit en prendre la responsabilité. Mais les instances olympiques l'entendent d'une autre oreille. Les épreuves de snow et de ski seront gérées par la FIS. Aujourd'hui, on ne sait encore pas pourquoi...

Quoi qu'il en soit, les épreuves de snowboard eurent lieu, consacrant Gian Simmen et pipe homme et Nicola Thost chez les filles. Mais c'est le slalomeur canadien Ross Rebagliati qui va faire surtout parler de lui, après son contrôle positif à la Marijuana. Un déclassement et une humiliation immédiate pour celui qui sera réhabilité en appel, soutenu par l'association olympique du Canada. Mais le mal est fait pour l'image du snowboard...

nagano 1998

[part title="Board Games - première vidéo européenne"]

1998

Board-Games

[part title="Terje et Daniel Franck lancent l'Arctic Challenge"]

1999

Toujours sur la même ligne anti-JO et ne voulant pas laisser la FIS avoir la main-mise sur le snowboard de compétition, Daniel Franck et Terje Haakonsen décident d'imaginer un nouveau style de contest, et l'Arctic Challenge voit le jour en 1999. Moins de règles, pas de bullshit, les riders rident (et s'amusent) et des jugent compétents jugent. Les choses peuvent être simples parfois, non? D'autant que les modules sont auss créatifs qu'imposant pour l'époque, et le spectacle est au rendez-vous. Le retour à l'esprit originel saute aux yeux: les riders s'amusent entre potes, se poussent entre eux sans pression - et ça ride fort!

De jeunes riders comme Romain de Marchi (déjà remarqué dans Board Games) ou Joni Malmi et Bjorn Leines se font un nom en Norvège, tout comme un jeune rider de 13 ans qui déboîte tout sur son passage: Shaun White.

Pour l'expérience unique que le trip offrait à tout le monde, Terje décide de faire son event tout au nord, dans les îles Lofoten, un paradis naturel préservé et grandiose. Sans doute par commodité et pour rendre le contest plus attrayant pour le public, L'Arctic Challenge a depuis déménagé à Oslo. Il fut un temps le dernier event sur le calendrier pro, donc le plus important. Il reste encore aujourd'hui l'une des compètes majeures de la saison, même s'il n'en est plus le point final.

[part title="Marco Siffredi ride l'Everest"]

2001

marco siffredi mount everest

L'année suivante, il décide d'y repartir, en ouvrant un nouvelle voie en snow, celle-là plus difficile, par le couloir Hornbein. Il trouve la mort dans la descente de ce couloir en septembre 2002. Le snow perd un super mec, et un immense rider de l'extrême, peut-être le plus grand. RIP Marco (1979-2002).

2001

Le jeune finlandais a déjà fait du bruit sur les parks de son pays et en dehors lorsqu'il débarque à l'Arctic Challenge pour la première fois. Mais de là à imaginer que le kid va pulvériser le record d'Ingemar Backman vieux de presque 6 ans! C'est pourtant ce qui se passe, et Heikki Sorsa s'envole à 9.3m au-dessus du quarter, en Backside Air comme son aîné.

Ok la vidéo comme le tricko en lui-même font un peu sketchy selon les standards d'aujourd'hui, mais quand même, quel vol!

[part title="Mort de l'ISF/ Naissance du TTR"]

2002

international snowboard federation

En 1990, 5 pays et 120 riders signent pour la création de l'International Snowboarding Federation (ISF), une instance dirigeante par les riders, pour les riders. Pendant près de 10 ans, l'ISF a attiré sur ses compétitions les plus grands riders, et a posé les bases du snowboard de compète moderne. Peu aidé par les stations et les lobbies du ski, l'ISF perd son influence au profit de la FIS (fédé de ski) et finira par disparaître.

Mais certains dans ce milieu ne se satisferont jamais de la main-mise de la FIS sur le snowboard de compétition. Preuve en est, peu de temps après la mort de l'ISF naît le Ticket To Ride tour. Terje prend cette fois les commandes de la révolte, et dès 2002 amène vers lui les meilleurs riders du moment. L'idée est donc de donner le pouvoir aux riders, de les consulter de manière systématique et de mettre des riders ou anciens riders aux postes clés de l'organisation. Le premier tour pro se déroule sur 9 épreuves, chacune d'entre elle ouvrant droit à une grosse médaille et surtout un ticket pour la 'grande finale': l'Arctic Challenge.

Plus récemment, le TTR a été renommé 'World Snowboard Tour' et il contrôle toujours la plupart des gros contests, à part bien sûr un event un peu controversé qui a lieu tous les 4 ans...

[part title="Heikki Sorsa aux JO"]

2002

L'année qui suit son record du monde du plus gros air, Heikki se qualifie pour les Jeux de Salt Lake City. Il n'a sans doute pas idée du bruit qu'il va faire juste en se présentant au départ du pipe avec une belle coupe iroquois et un masque rose. Il finira pourtant que 7ème du contest, mais restera dans tous les esprits comme l'image la plus fort des JO, du moins en snowboard. Comme quoi l'image... Il fit la première page de pas mal de journaux qui se demandaient soudain qui était ce jeune planche-à-neigiste (ou nivoplanchiste, ça se dit en plus!) irrévérencieux. Un bon coup de pied au derche d'une organisation réactionnaire à qui il n'en fallait pas plus pour s'émouvoir. Un coup de maître.

C'est à tel point bad ass qu'aujourd'hui ce ne serait même plus possible. Port du casque mis à part, les riders n'ont même plus droit au moindre écart d'image. À Sochi, on se rappelle des rideuses à qui ont a empêché d'écrire un message pour Sarah Burke sur leur board...

2004

Le nouveau film d'Absinthe sort en septembre 2004 sous le nom de 'Pop'. Le 5ème film depuis que Justin Hostynek et Patrick Armbruster ont commencé l'aventure ensemble représente une vraie progression dans le snowboard 'moderne'. On y voit notamment cette session incroyable sur le Chad's Gap: un trou béant de plus de 45 mètres au-dessus duquel Romain De Marchi et Travis Rice se tire une bourre pas possible, à qui va poser le plus gros tricks et le plus technique. Les 2 riders seront, et pour un bon moment, considérés comme les meilleurs riders du monde - et ça continue encore pour Travis Rice sans doute.

Travis se met l'overshoot du sièlce sur cette session, avec un vol au-delà des 50m. Puis il reprend ses esprits et enchaîne les tricks énormes, dont un fameux switch 540 back.

[part title="Mads Jonsson pose un 360 front de 57m à Hemsedal"]

2005

Le norvégien Mads Jonsson établi lui aussi son record du monde: celui du jump le plus long du monde. Un 360 front de 57 mètres de long, sur le méga kicker d'Hemsedal. Le record tient toujours d'ailleurs...

[part title="La saison parfaite de Shaun White"]

2005-2006

Dès l'année 2005, Shaun White est déjà l'un des riders les plus titrés de l'histoire. Et cette saison 2005-06 enfonce définitivement le clou: 12 contests, 12 victoires. Bim. Merci les gars.

Son palmarès exhaustif serait trop long, mais notons simplement les plus importants (parfois plusieurs fois d'affilée): les 5 contests quali du Grand Prix, l'or aux X Games en Pipe et en Slopestyle, l'US Open et l'or olympique à Turin puis Vancouver en pipe. Rien que cette liste-là pourrait rester longtemps invaincue...

[part title="David Benedek pose le premier Double Cork en compétition"]

2006

Benedek_planetsports

Il n'est pas le premier rider à avoir posé un double cork (c'est JP Walker a qui revient l'exploit, dans Shakedown de Mack Dawg en 2003), mais David Benedek fut le premier à le faire en contest.  

C'est arrivé en 2006 à l'Air & Style de Munich, quand David posa un parfait frontside double 1260 devant une foule incrédule. Il ne faudra pas attendre bien longtemps cette fois pour que d'autres riders s'y essaient, et posent aussi un trick similaire en compète. Dont Travis Rice, qui va poser pas mal de double rodeo back dès la saison suivante. 

[part title="Mathieu Crepel: double champion du monde"]

2006

mathieu crepel

La saison 2005-06 connait l'introduction du système d'étoiles (Stars) au classement des compètes sur le tour TTR. Beaucoup plus d'event figurent sur le tour, et il est ainsi hiérarchisé. Du coup, il est désormais possible de délivrer un vrai titre de champion du monde TTR, et c'est ce qui arrive à Mathieu, solide sur tous les contests auxquels il participe cette année-là. Il réussit en plus l'exploit de décrocher le titre mondial sur le tour FIS également, au cas où on n'aurait pas compris.

Mathieu Crépel devient ainsi le premier champion du monde TTR et le premier double champion du monde aussi d'ailleurs!

[part title="Terje bat le record du plus gros air à l'Arctic Challenge"]

2007

Lors des qualifications pour son propre contest, Terje s'impose une nouvelle fois sur le trône du snowboard et envoie le record d'Heikki aux oubliettes avec un 360 back mesuré à 9.8m.

Il nous a toujours semblé (et pas qu'à nous) que Terje était parti pour un Backside air normal, mais que pris par la hauteur du jump et par le mouvement enclenché par le simple grab, il improvise le 360 comme un chat qui s'adapte au circonstances... Dans tous les cas, c'est posé, et le record tient toujours.

[part title="Burton encourage le trash des stations anti-snowboard"]

2007

Dans un souci de 'saboter la bêtise', Burton lance sa campagne 'Power to the Poachers', en encourageant par des récompenses les riders qui trashent  et pointent du doigt les quelques stations qui refusent encore la présence des snowboarders. Plutôt bad ass, non?

[part title="Les treuils et bungees changent la face du snow urbain"]

2008

La part de Gooner dans le film 'Hard To Earn' de Finger On Da Trigger Production est l'une des toutes premières à montrer l'utilisation presque systématique du bungee en ville, comme tu pourras aussi le lire dans ce très intéressant article.

[part title="Travis Rice sort That's It That's All et The Art of Flight"]

2008-2011

that's it that's all the art of flight covers

Un tournant dans la vidéo de snow: Travis Rice et Brain Farm placent la barre très haut au niveau du ride, du filming et des moyens inouïs mis en œuvre.  Aucun autre film ne marquera les esprits en dehors du snow comme ces deux-là, et notamment le premier, That's It That's All, qui touche un public bien au-delà des pratiquants et montre au monde où en est le snowboard backcountry.

[part title="Kevin Pearce bat Shaun White au Burton European Open"]

2009

kevin pearce

À l'approche des Jeux Olympiques de Vancouver, le niveau sur la scène des contests monte d'un cran et les runs de pipe deviennent vraiment hallucinants. D'un côté, beaucoup de riders arrivent à rentrer de nouvelles figures, mais paradoxalement tout le monde que Shaun White est imbattable. Un jeune rider, du nom de Kevin Pierce et ami de Shaun, va faire changer tout le monde d'avis. Un dernier run de folie qui envoie Shaun sur la 2ème marche du podium et un final grandiose.

Shaun, en compétiteur acharné et un poil mauvais joueur, va montrer une faille dans le système de points du TTR en participant à un event de plus, le 4Star Popcorn Wallride Jam à Saas Fee, et ainsi comptant plus de points 'overall' que Kevin sur la saison. Kevin, déjà déclaré champion à ce moment, garde son titre malgré la polémique lancée par Shaun.

[part title="Ulrik Badertscher pose un Backside 1620"]

2009

Sur le tournage de 'They Came From' de Factor Films en 2009, le norvégien Ulrik Badertscher plaque pour la première fois un 1620. C'est quatre tours et demi! Un trick qui déclenchera une foule de commentaires sur le web, certains criant au génie, d'autres dénonçant 'le trick le plus dégueu depuis le grab de pied' ou du 'spin to win'.

Quelle que soit ton opinion sur le sujet, ce tricks aura au moins eu le mérite de repousser encore un peu les limites du snowboard, et d'annoncer la progression qui allait s'en suivre les saisons suivantes, avec l'apparition en contest de tricks comme les double corks qui deviennent désormais la norme.

[part title="X Games lance Real Snow"]

2010

X Games Real Snow

Le concept fut très bien accueilli par le milieu, spécialistes du jib ou non, et a contribué à montrer au grand public où en est le snowboard urbain.

[part title="GoPro lance la HD HERO"]

2010

HD Hero

Aujourd'hui, il est impossible d'aller en station sans voir une armée de cameramen du dimanche, casqués ou non, qui enregistre tout leurs exploits sur carte SD. Même si cela peut paraître totalement ridicule pour le rider lambda, il n'en est pas moins vrai que la qualité d'image proposée est bluffante par rapport à la taille du produit.

Une idée géniale, qui vaut au créateur son entrée en bourse quelques mois plus tard.

[part title="Torstein Horgmo pose le premier Triple Cork"]

2010

On l'attendait, Torstein l'a fait. Horgmo a scié tout le monde avec une très courte séquence filmée à Folgefonna au printemps, où on le voit poser le premier Triple sur un jump de plus de 30 mètres.

Torstein est resté un moment le seul rider à avoir réalisé cet exploit. Aujourd'hui, c'est une autre histoire...

[part title="Shaun White gagne sa seconde médaille d'or aux JO"]

2010 

Shaun Vancouver

Après un petit coup de moins bien l'année précédente, et surtout la fin de carrière de Kevin Pierce suite à son effroyable accident en décembre 2009 qui aurait pu lui couter la vie, Shaun White retrouve ses marques et domine le contest de la tête et des épaules. Il monte sur la plus haute marche du podium olympique pour la seconde fois.

Il se paie même le luxe d'envoyer un trick inédit dans son run, un double McTwist 1260, il l'appellera le 'Tomahawk'.

[part title="Mark McMorris plaque le premier Backside Triple Cork 1440"]

2011

Le statut de Torstein comme seul homme a avoir posé un triple tient 9 mois. En mars 2011, une vidéo du jeune talent canadien Mark McMorris le montre poser parfaitement un triple back lors d'un shoot Transworld.

Il le posa à sa deuxième tentative et fut dès lors l'un des favoris sur tous les contests de slopestyle.

[part title="Travis Rice lance le Red Bull Supernatural"]

2012

Red Bull supernatural

Le Supernatural, pensé et dessiné par Travis, satisfait riders et spectateurs, et ouvre même ce genre de choses à un large public, celui qui le suit depuis That's It That's All. Depuis, l'event se pérénise et offre toujours autant de spectacle.

[part title="Peetu Piiroinen remporte son 4ème titre mondial"]

2013

Même si Sahun est toujours l'homme à battre en pipe, Peetu Piiroinen rappelle à tout le monde que pour être champion du monde TTR, il faut gagner des contests dans tous les domaines. Après ses trois premiers titres consécutifs (2009, 2010 et 2011), Peetu s'affirme encore une fois comme le rider le plus complet du circuit.

Un record sans précédent, qui n'est pas prêt d'être battu!