Share

En Vedette List-O-Mania!!

38 moments clés de l’histoire du snowboard


1983-1990

À l’époque où le snow était aussi jeune que les petites copines de Berlusconi (bon ok un peu plus jeune), c’est-à-dire au début des &nnées 80, la plupart des stations ne veulent pas de cette ‘nouvelle glisse’, vue comme dangereuse et surtout incompatible avec la pratique du ski. Par conservatisme? Idéologie? Un peu des deux sans doute, puisque ces adjectifs ont toujours eu largement cours dans le lobby extrêmement puissant du ski – en France notamment. Cette claque monumentale collée sur la jeune joue du snowboard sera le point de départ d’une guerre larvée en snowboarders et skieurs, guerre qui dure encore parfois aujourd’hui, même si elle relève désormais plus du folklore qu’autre chose. Aujourd’hui encore, on a du mal à croire qu’un truc pareil puisse arriver. La bêtise humaine n’a pas de limite.

Heureusement, dès 1983 certaines stations pionnières – et sans doute plus visionnaires que beaucoup d’autres – décide de s’ouvrir aux dangereux snowboarders. Stratton, dans le Vermont, est la première. Et quand les suiveurs ont réalisé eux aussi que les snowboarders n’étaient pas ‘des petits punks drogués qui trashent toute la neige des skieurs’, alors la majorité des stations en Amérique et en Europe changent leur fusil d’épaule. Pas trop tôt!

En 1990, 476 stations dans le monde accueillent officiellement les snowboarders. Et aujourd’hui il s’agit seulement d’une poignée qui résiste encore à l’envahisseur-snowboarder. Les skieurs intégristes anti-mixité pourront toujours les trouver sur internet, on ne va pas leur faire de la pub non plus!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production