Share

List-O-Mania!!

Vintage: 24 raisons d’aimer les snowboard des années 2000

Un âge d'or, quand la fraîche et les rebelles faisaient la loi

Sean Johnson Photo: Tackyworld

Le snowboard est-il comme une grosse côte de bœuf qui prend du goût avec la maturation, ou bien a-t-il simplement dépassé son âge d’or ? On a mis nos masques à verre rose et on a remonté le temps jusqu’au début des années 2000 pour s’en faire notre propre opinion.

1) Les kids étaient nuls à cette époque…donc tu ne risquais pas de voir un gosse de 9 ans taper un truc comme ça juste à côté de toi alors que tu étais encore en train d’essayer d’enchaîner deux virages…

Photo: Francesco Zoppei, Brad Smith / Rusty Toothbrush

2) Sans parler d’un gosse de 18 mois en mesure de rentrer ça…

Photo: ParkRatShredder

3) Il n’y a bien sûr qu’une exception : Shaun White. Trop mignon. Sur le point d’entamer ses années Marmite…

4) …mais nous faisant déjà baver à 13 ans avec son talent naturel.

Photo: Lat34

5) Quand il neigeait, tu avais de la fraîche pendant des semaines, parce que personne ne ridait hors-piste.

Victoria Jealouse Photo: Burton

6) Et surtout pas les skieurs, avec leurs skis super longs et vraiment pas bemaniables dans la pow.

Photo: Plumas County Ski Club

7) Tu n’étais donc pas obligé de supporter ça.

8) Les parks étaient plutôt basiques…

Photo: Miles Holden for NZ Ski

9) …on devait donc trouver des modules naturels pour se faire plaiz.

Victoria Jealouse Credit: Jeff Curtes/Burton

10) Ou se construire un kicker : l’ultime moyen de tisser des liens solides.

Photo: Action Photo School

11) Dans un monde sans GoPro, tu pouvais raconter n’importe quoi sur les méchantes lignes que tu avais tapées dans la journée, et personne ne pouvait le vérifier.

Credit: Teton Gravity Research

12) Et rider les tire-culs sans flipper de te retrouver dans une compil #fail sur YouTube.

13) Tu n’avais pas besoin de taper des spins pour gagner un contest.

14) Et, si tu étais une fille, un simple petit grab suffisait largement…

15) Le tunnel du Mont Blanc était fermé, donc on respirait un peu à Chamonix.

16) C’était l’âge d’or des films de snowboard. Et on les matait tous les soirs en boucle.

17) Mais on vivait sans écran. Pas d’Instagram à checker sur les remontées, on traçait des lignes et on matait le ciel.

18) L’Europe avait plein de mags cool, dont Freestyler, Onboard et Whitelines.

Whitelines covers

19) La mode, c’était baggy à fond, on savait où on en était.

Photo: Onboard

20) Personne ne portait de casque, sauf quelques suédois un peu chauds avec des telemarks, des cordes et des sac à dos.

Photo: Jeff Curtes/Burton

21) Les Energy drinks étaient illégaux, (enfin en France en tous cas), la vibe était donc vraiment tranquille.

Credit: Joel Fraser/Transworld

22) Et les compagnies low cost étaient effectivement moins chères, comme les forfaits saisons, les bières, le pain et le fromage.

23) Les riders Pro n’étaient ni des ‘professionnels’ ni des athlètes, c’étaient juste des rebelles.

Sean Johnson Photo: Tackyworld

24) Et finalement, on était les seuls à porter des bonnets.

Photo: wn.com

Alors, c’était mieux avant? Donne-nous ton opinion dans les commentaires!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production