Share

Voyages Galeries Crew Edits

Rusty Toothbrush – Job de Nuit en Andorre

L'équipe de nuit du Sunset Park Peretol, c'est des grands malades...

L’estomac rempli d’alcool à bas prix et nos horloges biologiques encore à l’heure néo-zélandaise, nous nous sommes retrouvés au Sunset Park Peretol en Andorre pour redéfinir les limites du snowboard (une fois de plus), et pour produire pour Electric quelque chose d’un peu différent.

La vidéo intégrale sortira à l’automne et va te piquer les yeux. En attendant, voici l’histoire du trip par le Mastermind des ‘Rusty Toothbrush‘, mister Alex Stewart.

 

Texte: Alex Stewart // Photos: Kolben Saetre

Trip de nuit en Andorre, et dans tous les sens du terme…

Tu as déjà bossé de nuit ? Genre dans la sécurité, comme infirmière ou pour faire des inventaires dans un supermarché… tous ceux qui l’ont déjà fait savent très bien de quoi je parle. C’est un peu bizarre de travailler de nuit, on dirait un peu un univers parallèle. L’environnement est le même, mais c’est sombre et vide.

Mais il y a un avantage majeur : la pénombre et la solidarité dans ces moments te permet de vaquer à des occupations dans le plus grand des secrets.

Le mois d’avril aura été incroyable ! Après quatre grosses semaines sur la route avec le crew pour filmer notre projet de Street, Alex Maillet de chez Electric nous a invité en Andorre pour une dernière semaine de folie. Pour ceux qui ont merdé en géographie au lycée: l’Andorre, c’est vraiment un pays, mais avec 0% de chômage et 0% d’impôts.

Qu’est-ce que ça change ? Et bien ça veut dire qu’un litre de Jack Daniels te coûtera seulement neuf euros. Et si tu veux vraiment faire des économies tu peux prendre l’autre marque à trois euros…

Lors des premiers jours de notre séjour en Andorre, on a dû remettre notre horloge biologique à zéro. Les heures de jour étaient dédiées au sommeil avec quelque petits ploufs dans la piscine l’après-midi, avant de nous réveiller à 18 heures. L’équipe de l’Hotel Llop Gris nous a gentiment proposé de nous emballer les repas du midi pour plus tard et, après un arrêt rapide à la station-service pour récupérer quelques bouteilles de bière, nous sommes partis en direction de la montagne.

Francesco Zoppei – le génie de l’ombre derrière Rusty Toothbrush

Les sessions andorranes, on s’en rappelera ! Le Sunset Park Peretol qui est ouvert d’une heure à neuf heures du soir présente une remontée rapide et une bonne ligne de jib pour enchaîner les runs très facilement. Mais c’est à la tombée de la nuit seulement que les vraies sessions ont démarré.

L’idée brillante de Francesco Zoppei a été de fusionner ses talents de geek avec le snowboard en utilisant la technique du mapping vidéo pour éclairer le snowpark. Mais la neige, omniprésente toute la semaine, allait un peu mettre son grain de sel. Ok, disons-le franchement: un vrai cauchemar pour tous les appareils électroniques.

Fort heureusement pour nous, dans des situations comme celle-ci, on garde toujours quelques rouleaux de duct-tape, des parasols et un Néo-Zélandais bricoleur à portée de main à tout moment. La partie la plus chronophage de tout le projet, c’était d’installer tout le matériel sur chaque spot. Chaque projection devait être étudiée pour la structure sur laquelle elle allait être projetée. Moi-même (Victor Loron), Jack (Giacomo Errichiello) et Mahi (Mains) avons passé la majorité de chaque nuit à traîner en sirotant du whisky pendant que Francesco et Brad s’occupaient des projecteurs.

Victor Loron sait que la nuit, tous les chats sont gris.

J’ai vraiment trouvé ça incroyable à quel point tu peux perdre la notion du temps quand il n’y a pas le soleil. Et bien que je sois certain que notre niveau d’alcool dans le sang était finalement assez élevé la plupart de notre séjour en Andorre, mais à chaque fois que le soleil se levait, je me sentais pris par surprise.

Lors de la dernière nuit, le soleil nous est tombé dessus très rapidement alors que nous avions encore quelques shots à prendre pour pouvoir terminer la vidéo. Cela s’est transformé d’un seul coup en une véritable course contre le lever du soleil. Et juste au moment où nous installions le projecteur pour les derniers moments de tournage, le générateur s’est arrêté…

Complètement épuisés, Brad et moi avons sauté dans le van et avons commencé à parcourir l’Andorre pour trouver une station-service ouverte. À pleine vitesse sur la route principale, nous avons soudain entendu un gros bruit sourd suivi par un long grognement de Jack qui s’était cogné la tête sur la porte coulissante du van.

On avait complètement oublié que Jack s’était endormi plusieurs heures auparavant à l’arrière du van et était dorénavant coincé dans une course à l’essence avec nous. N’ayant pas trouvé d’essence, nous sommes finalement remontés au snowpark, où j’ai désespérément essayé de siphonner de l’essence de la caisse vers le générateur.

Jack s’était maintenant bien réveillé et remis de son coup à la tête et commençait à nous donner son avis sur la meilleure manière de siphonner de l’essence… Stressé à souhait et avec un peu d’essence dans ma bouche, ce n’était vraiment pas le moment de me faire des blagues… Je faisais mon mieux pour rester calme et ignorer les conneries de Jack qui me montrait comment prendre des grosses quantités d’essence dans ma bouche et les recracher dans l’autre réservoir.

Pas étonnant que leurs brosses à dents soit rouillées si c’est là-dedans qu’ils s’en servent…

On a continué à courir partout comme des poulets sans tête en finissant les derniers shots juste avant que la lumière du matin n’envahisse le décor. Puis on s’est retrouvé après coup à discuter de tout ça sur le parking, avec quelques bouteilles de rhum à moitié vides dans les mains, racontant nos péripéties de la nuit précédente comme si c’était de vieux souvenirs d’une époque révolue.

En posant mon regard sur les membres de mon Crew avec leurs yeux tout rouges et leur grand sourire, je me suis senti envahi par un sentiment de joie… Je me détendais enfin. Les estomacs vides, mais avec un disque dur rempli de shots exceptionnels, il était temps de rentrer à la maison, de remettre nos pendules biologiques à l’heure et de reprendre la vie normale dans le monde réel.

Même si notre “travail de nuit” aura été épuisant, nous sommes vraiment enthousiastes à l’idée de le refaire. Et surtout à l’idée de découvrir le résultat final. Pour cela, tu devras attendre la rentrée prochaine mon pote. Mais bon, tu peux toujours te rattraper avec la vidéo ci-dessous, qui va te faire découvrir l’envers du décor…

Merci à Alex Maillet, Merlin Balfour, Tyler Chorlton, Slidewayz et au Llop Gris Hotel pour nous avoir bien aidé dans ce trip très particulier.

Garde donc l’œil ouvert puisque le chef-d’œuvre sortira cet automne sur onboardmag.fr !

Rusty Toothbrushes 2016

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production