TECH FILES - Mario Käppeli et la Völkl AFC - Onboard Magazine FR

Tout sur le snowboard, au travers de ses dernières news, ses dernières vidéos, présentations de produits et autres articles sur le snow et ses athlètes.

Share

Mario oublie un moment les histoires de cambre et de flex, pour profiter d'un grand moment blanc... Photo: Patrick Steiner

TECH FILES
Mario Käppeli sur la Völkl AFC

Nous avons suivi la carrière du rider suisse Mario Käppeli depuis son éclosion européenne avec le team Forum. La polyvalence de son talent a rapidement fait de lui un rookie incontournable dans ce team prestigieux, puis à l’arrêt de ce dernier Mario a su rebondir de la meilleure manière, et il est aujourd’hui fier de faire partie du team Völkl Snowboards.

Et non seulement son nouveau sponsor de board compte sur lui pour mener le team snow au sommet, mais aussi pour développer de nouveaux concepts de produits, et de boards bien entendu. C’est le cas avec l’un des modèles de cette année, la Völkl AFC. C’est donc l’objet de ce Tech Files, en forme d’interview.

La dernière fois que tu t’étais exprimé chez nous, c’était juste après l’arrêt de Forum, tu étais en pleine négociation avec deux nouveaux sponsors, Colour Wear et Slash. Que s’est-il donc passé depuis pour toi?

J’ai eu de la chance de pouvoir enchaîner si rapidement et continuer à faire ce que j’aime, ce ne fut pas le cas de tout le monde. Ensuite, j’avais pas mal de potes sur le team Völkl et j’ai toujours apprécié leur approche assez technique du snowboard. Et puis ils font tout ce qu’ils peuvent pour pousser leurs riders, avec notamment un photographe attitré en la personne de Patrick Steiner, qui est aussi un ami. On a déjà accompli pas mal de travail tous ensemble et c’est un vrai plaisir. En plus, depuis le début les gars de Völkl m’ont fait confiance pour apporter mes idées sur la table, que ce soit sur le team ou sur les produits, et ça c’est vraiment une marque de confiance. Bref, je me sens à la maison ici, on est comme une famille!

Un panache de neige approuvé par la R&D. Photo: Patrick Steiner

Tu es pourtant arrivé tout récemment dans le team Völkl: comment l’intégration s’est-elle passée pour toi?

C’est vrai, je suis l’un des riders les plus récents dans le team, mais comme je disais je connaissais la plupart de ces mecs depuis un bon moment, alors ce n’était pas comme si j’arrivais de nulle part. Et ils me traitent comme l’un des leurs depuis le premier jour. Tout le monde dans le team veut tirer dans le même sens, et il y a de vraies personnalités… Comme Michi Schatz – aka “the Don” – un mec super drôle, ou encore Benny Mösl qui est toujours partant pour les trucs les plus fous et les plus engagés. Stani quant à lui est le mec posé, qui ne stresse jamais… Weini, qui est en charge du marketing et qui est aussi team manager, adore le splitboard et m’a emmené sur quelques randos assez cool. C’est un vrai montagnard et il connait beaucoup de choses. Bref comme tu le vois c’est un crew complet. Des styles différents mais complémentaires: des rookies, des riders de backcountry, des jibbers, le bon mix quoi!

Avant tu mettais en avant ta polyvalence justement, en nous disant que tu aimais autant le park que le jib ou le backcountry. On dirait bien que les choses ont un petit peu changé depuis, non?

Haha! Oui complètement! À présent je ne fais presque plus que du backcountry. C’est vraiment ce que je préfère: me retrouver dans cet environnement naturel, sauvage même, trouver des spots entre amis, faire de gros vols… Il n’y a rien de mieux pour moi. Je bosse aussi sur un diplôme de guide de montagne en ce moment, donc autant dire que je passe en gros tout mon temps libre en montagne. Du coup c’est vrai que j’ai délaissé le park et le jib, mais c’est comme ça que je le sentais. j’ai envie d’être en haute montagne tous les jours! 

Ton team manager chez Völkl nous a un peu expliqué à quel point tu t’es investi dans le développement de cette nouvelle board, la AFC. Quelle expérience avais-tu de tout cela au début?

En fait techniquement je ne connaissais pas grand chose quand j’y pense, mais cette board c’est comme si je l’avais toujours eu en tête. Tu sais quand tu passes autant de temps que nous sur ta board, tu penses à tous les détails que tu aimerais améliorer, les choses que tu voudrais tester, et petit à petit tu te fais une idée assez précise de ce que tu veux. Du coup j’ai mis ces idées au propre et je les ai soumises au crew. Je voulais une board à cambre classique, mais avec du rocker au nose, pour aider à la flottaison et au chagement de carre. Je voulais aussi beaucoup de répondant, on a testé pas mal de flex, plutôt dans le genre rigide, et on a trouvé ce qui marchait le mieux. C’est le bon compromis entre un aspect joueur dans la pow ou sur la piste, mais qui arrive aussi à encaisser de grosses replaques. Elle a beaucoup de stabilité et de vitesse.

 Ça fait quoi d’être autant impliqué dans le développement d’une board? As-tu déjà eu autant d’influence sur un produit?

Non jamais c’est clair. C’est vraiment très satisfaisant en fait. C’est ce qui est génial avec Völkl: tu peux vraiment parler de ton expérience, ils t’écoutent et la prennent en compte. C’est ce que tu ressens quand tu es dans ce team: l’esprit d’équipe, de famille même. Et rider une board à laquelle tu as pensé aussi longtemps auparavant, en te demandant si elle verrait un jour la neige, c’est vraiment le top. Je suis très heureux et très fier du résultat.

Du shred entre amis, comme tu aimes

Détails de la Völkl AFC 2015/2016.

Justement, qu’est-ce qui te rend le plus fier à propos de cette AFC?

En fait quand on regarde l’AFC, on croit voir une board de freeride, mais en réalité c’est une vraie freestyle all-mountain! Elle cache aussi un bon vieux cambre à l’ancienne mis à jour avec un joli rocker sur le nose. Comme je l’ai montré dans ma vidéo part TfA, elle te permet de vraiment envoyer de gros vols en pleine pow, et même poser en switch si tu veux. Mais elle est aussi une arme de choix pour faire de belles lignes et rider de grosses pentes à pleine vitesse. Au début franchement, j’avais un doute sur ses capacités en switch. Mais le flex tonique au niveau du fish tail résoud ce problème, et c’est un vrai plaisir de la rider en switch aussi. Vraiment!

Pour être précis, à quel type de rider s’adresse la AFC selon toi? Et qui devrait plutôt regarder à d’autres modèles de la marque?

L’AFC est conçue pour tous les riders qui aiment rider la profonde et passent plus de temps en backcountry à faire des tricks, que sur du street. Clairement. Son nom l’affiche direct: ‘All-mountain Freestyle Camber’… Après, le nose est très joueur et pardonne pas mal, vu le bon petit rocker, donc pas besoin d’avoir un super niveau non plus. Et en park, elle sait aussi se montrer efficace car elle a été pensée pour le freestyle. Elle a le grip et la rigidité pour rider sur neige dure aussi. En fait le seul endroit où je ne la conseillerais pas, c’est en street, sur de gros rails techniques notamment.

Il paraît que tu as déjà ridé un proto AFC tout l’hiver dernier et que tu es dessus sur la plupart des images de la vidéo TFA (ci-dessous). Comment s’est-elle comporté dans les différents types de neige toute la saison?

C’est juste! J’ai ridé l’AFC tout l’hiver, et dans toutes les conditions: la grosse pow, même au Japon, sur de grosses lignes freeride, sur des jumps damés en backcountry, et même un peu en park. Et crois-le ou non, j’ai ridé UNE SEULE board tout l’hiver, je n’ai rien cassé! Ce qui ne m’était jamais arrivé avant. Et le pop est également resté intact. Franchement, comment ne pas en être fier!

[Voilà Mario dans sa part du film TFA. Au passage, il score la part d’ouverture! Et cela nous confirme que l’AFC est assez utile sur les switch double back 10 comme pour la pow…]

Que prépares-tu pour cet hiver Mario? Vas-tu filmer? Vas-tu développer d’autres produits pour Völkl?

Je vais m’en tenir à l’AFC pour l’instant car j’adore cette board. Mais on travaille aussi sur quelques projets assez fous! Je vais aussi filmer pour le prochain projet vidéo Boyz ‘n’ Toyz, et il va y avoir pas mal de nouveautés… On prépare en tout cas un gros film de backcountry. Avec mes potes Tom Klocker et Mario Wanger dans le mix, mais aussi avec Julian Pintarelli, et Franco Marco Avi à la direction, on ne peut pas se tromper! Les premiers épisodes vont arriver assez vite, ne sois pas trop impatient! Haha!

As-tu déjà pensé à ton après carrière, et est-ce que le développement de produits pourrait être une option pour toi?

Et bien comme tout le monde je ne rajeunis pas! Mais j’aime trop le snowboard pour envisager autre chose pour le moment. Cela dit, je bosse aussi pour devenir guide, et ce n’est pas un hasard car il faut vraiment être passionné de montagne, ce n’est pas un job facile. Mais je crois que ça me correspondrait bien, donc peut-être dans quelques années. En attendant, je ride à fond, autant que je peux, et tant que je le fais entouré de mes potes, je ne risque pas de faire autre chose!

Présentation complète en anglais ici.

L'AFC ressemble à une board de freeride, mais elle cache en fait beaucoup plus que ça sous sa semelle... Double Back 10? Pas un souci pour Mario en tout cas... Séquence: Patrick Steiner

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production