Share

Conseils Matos

TECH FILES: Anon – Masques et Foulards Magnétiques

[Au dessus: Bode Merrill teste le système Anon MFI à écran et foulard magnétiques]

Toi aussi j’en suis sûr tu as eu des discussions à la limite de la science-fiction en imaginant des solutions futuristes aux problèmes que l’on peut rencontrer dans une journée de shred. C’est bien naturel d’ailleurs, car ce sont ceux qui rident qui sont le plus en mesure de trouver les bonnes solutions aux challenges que nous met la montagne.

Mais parfois, la technologie se met à avancer aussi vite que notre imagination, et c’est un peu l’impression qu’on a parfois en découvrant les innovations du snowboard, pour notre plus grand plaisir de geeks du shred. C’est par exemple ce qu’on a ressenti la première fois qu’on a vu qu’Anon avait inventé un masque à écran magnétique. Il se ‘clipse’ sur la monture du masque et se change en un geste, ce qui est vraiment pratique. Et non seulement ça, mais aussi un cache-nez, magnétique lui aussi, qui venait parfaitement épouser la face inférieur du masque. Anon appelle ça le ‘Magna-Tech’ et c’est l’objet de ce Tech Files.

Cette technologie est désormais disponible sur divers masques (et foulards assortis) et a largement fait ses prevues, notamment sur les visages de Manuel Diaz, Annie Boulanger, Brandon Cocard ou Bode Merrill, pour la partie backcountry, mais aussi sur ceux de bêtes de contests comme Anna Gasser, Ben Ferguson et Roope Tonteri.

Voyons donc comment ce projet est devenu réalité, pour cela nous avons rencontré l’homme qui, à cette occasion comme à d’autres, a su créer ce qu’il avait imaginé: voici l’interview de Trevor Moore, chef de produit chez Anon:

Trevor Moore

 

Depuis combien de temps travailles-tu chez Anon?

J’ai commencé ma carrière chez Burton Snowboards il y a un peu plus de 10 ans à Burlington, dans le shop principal Burton dans le Vermont. Au bout d’un an, je suis passé dans le team production d’Anon, et j’y suis depuis cette date.

Combien de temps a-t-il fallu pour que la technologie Magna-Tech passe du concept à la production?

Cela nous a pris environ 2 ans pour arriver à sortir le masque Anon M1. Pendant cette période, nous avons aussi créé de multiples solutions sur l’ajustement et la visibilité, ce qui nous a amené ensuite à utiliser ces innovations sur notre second produit Magna-Tech, le M2 (un masque plus grand et à monture minimale), puis sur notre offre féminine avec le WM1, et encore avec le M3 cylindrique. Le M2 est aujourd’hui la référence en terme de Magna-Tech dans notre collection, et il continue à être la base de nos recherches pour nos futurs modèles.

La première question que l’on entend à propos du Magna-Tech, c’est comment l’écran peut rester en place si on se met une grosse boîte. Quelle est ta réponse?

Anon fut la première marque dans le milieu à utiliser des aimants comme élément unique pour la mise en place d’un écran de masque. Alors forcément cela a amené beaucoup de questions, c’est normal. Mais avant même de présenter le M1, nous avons fait tous les tests nécessaires pendant la phase de recherche et développement, nous avons testé un tas d’aimants de types et de tailles différents, nous avons peaufiné l’interaction entre écran et monture, nous avons trouvé des solutions de design et technologiques le long du chemin, utilisé les meilleurs matériaux et les plus durables, et nous sommes en mesure d’affirmer que le système est autant sécurisé qu’un système à clips classique, avec tous les avantages en plus.

Est-ce que tout cela s’est passé en laboratoire, ou est-ce que les riders ont pris part à ce processus de recherche et de test sur le Magna-Tech?

Le passage au laboratoire de recherche est indispensable, c’est par là que ça commence. Mais rien ne vaut l’expérience réelle, le test grandeur nature. Pour cela, nous avons un team de testeurs très diversifié, et bien entendu nos athlètes en font partie intégrante. Ils sont dans la neige plus que quiconque, et aucun produit ne peut être plus poussé à sa limite qu’avec eux. Leur implication dans ce processus est fondamentale.

Nous avons entendu qu’il pouvait y avoir un problème à garder des aimants (ceux du masques ou des écrans par exemple) près de son ARVA. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet?

Il y a une grande variété d’appareils de recherche en avalanche, qui utilisent une toute aussi grande variété de technologies. Nous recommandons donc toujours à nos consommateurs de bien lire les notices d’informations relatives aux ARVA, car ces notices spécifient clairement les effets que peuvent avoir les aimants sur ces appareils.

[Au dessus: Annie Boulanger avec le masque WM1 goggle avec Magna-Tech]

Comment le foulard magnétique a-t-il été pensé et développé?

L’idée du MFI (Magnetic Facemask Integration) est justement arrivée au stade de la R&D du système Magna-Tech. Après avoir réalisé les premiers tests de mon idée d’écran magnétique, un autre employé de chez Burton est venu vers moi avec cette idée. C’est vrai qu’il est agréable de rider avec un foulard, surtout quand il fait très froid. Ceux qui ont essayé le savent, et ont du mal à s’en passer – je ne citerai pas de noms! En connectant de cette manière le masque et le foulard, l’idée était d’éviter les problèmes de remontée d’air chaud et humide dans le masque, que l’on peut rencontrer avec un cache-nez mal adapté.On en a tous fait l’expérience. J’ai trouvé l’idée excellente, on a donc testé divers prototypes, et on est arrivé à la conclusion qu’avec quelques technologies annexes, nous allions créer quelque chose d’unique en matière de fit et de confort. Et voilà!

Est-ce que la technologie Magna-Tech va apparaître sur d’autres produits Burton/Anon?

Il y a une large gamme de produits et de possibles compatibilités qui s’empilent sur mon bureau en ce moment-même, donc oui, on prépare des choses assez cool, il faudra juste que vous restiez branché pour voir de quoi il s’agit!

[En dessous: Le team snow Anon en mode R&D]

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production