• Prix: €520
  • Tailles: 154, 158, 162
  • Flex: 8
  • Profile: Cambre classique
  • Shape: Twin directionnel
  • dcshoes.com

Deuxième année d’existence pour la Space Echo dans la gamme DC, et peu d’évolution cette année: les fans de twin classique au cambre à l’ancienne et au bon gros flex des familles seront toujours satisfaits, les autres moins.

"Dominer son flex de Titan n’est pas chose aisée, il s’agit de bien appuyer et de ne pas faire les choses à moitié"

Son aspect extérieur est aussi un rappel au passé pourrait-on dire, mais rien n’est daté dans la DC Space Echo. Le noyau en peuplier est renforcé de tige en hêtre sur une ligne centrale passant par les inserts, Dominer son flex de Titan n’est donc pas chose aisée, alors il s’agit de bien appuyer et de ne pas faire les choses à moitié, que ce soit sur le park ou en dehors.

D’ailleurs, elle adore le park, même si ce n’est pas une pure board de park. Que ce soit sur les gros kickers ou en pipe, elle fera merveille pour les riders puissants et/ou de bon niveau, en revanche ce sera moins la fête pour les butters ou pour presser des boxes. En backcountry, elle t’aidera à n’en pas douter à passer de gros gaps ou à replaquer des gros atterrissages, même si ce n’est pas à la base un engin fait pour tracer des courbes dans la pow.

dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-topsheet
dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-base

Quand tu arrive au take off, la surface ‘Fresh Deck’ te renvoie un pop explosif, tout comme son noyau solide que nous avons décrit plus haut. Ajoutons à cela que chaque élément de construction a été traiter pour durer dans le temps, et donc que ses qualités d’explosivité et de réactivité seront les mêmes du premier au 300e jour.

"ses qualités d’explosivité et de réactivité seront les mêmes du premier au 300e jour"

Sous la bête, de la fibre de verre et encore en dessous, une semelle agglomérée qui font de la DC Space Echo une reine de vitesse. Peu importe la vitesse que tu pourras lui donner, elle ne perdra pas son contrôle et sa solidité. Ce qui ravira les adeptes des tout dré dans l’pentu, comme on dit.

Ce n’est donc pas pour rien si cette board a été approuvée par Iikka Backstrom: le finlandais volant en est très content, et tu le seras aussi si tu as le profil du bon rider freestyle qui aime rider un peu partout.

dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-detail-01

Tester's Verdict

Tom Copsey - onboardmag.com

Tom-Copsey2.jpg

Au moment de monter mes fix’ sur cette board, le gars de DC m’expliquait que c’était la board que pas mal de riders du team prenaient pour les gros jumps de park. Sebbe de Buck ou Mons Roisland notamment, posent de sacrés Back 12 avec ça.

"une très bonne board si tu recherche une all mountain performante, et tournée vers le freestyle"

Et dès les premiers virages, on sent la puissance, la solidité, et l’envie d’envoyer les watts de cet engin. Elle est rigide mais pas barre à mine, ce qui laisse quand même la possibilité de la rider pépère si tu veux.

Le cambre classique n’est certes pas aussi joueur que d’autres, hybrides ou rocker, mais en contrepartie la puissance est toujours là quand tu en as besoin, et l’accroche est aussi impeccable. Et ce pop les amis! Et cette glisse!

Au final, la Space Echo est une très bonne board si tu recherche une all mountain performante, et tournée vers le freestyle. Elle saura te faire progresser encore un peu plus si tu as déjà bien le niveau pour en tenir les rênes."

Secrets industriels

Dave Appel - Director of Snowboarding Hardgoods, DC

dc-snowboarding-logo2.jpg

On a brainstormé avec Iikka Backstrom pour dessiner une board qui se ride partout et avec de la puissance: de là est née la DC Space Echo.

Du cambre classique au shape directionnel, tout dans cette board est pensé pour la performance et l'accroche, mais avec le souci que tu te sentes toujours à ton aise dessus, peu importe les conditions.

dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-detail-07
dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-detail-05
dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-detail-03
dc-space-echo-snowboard-2017-2018-review-graphics