• Prix: €650
  • Tailles: 151, 157, 162
  • Flex: 8
  • Profil: Cambre hybride
  • Shape: Directionnel
  • salomon.com

La Salomon Sick Stick a déjà 10 ans, mais elle est entièrement revisitée pour 2017/18 par la légende de la pow autrichienne Wolle Nyvrelt. C’est la colonne vertébrale du nouveau projet de Salomon : ‘Hillside Project’, une petite collection de shapes freeride, qui comprend aussi la First Call et la Pillow Talk.

"Le profil est un peu différent cette année, mais toujours principalement cambré, avec du rocker à chaque extrémité"

Tu peux déjà remarquer que le tail est différent, mais le shape de twin fuselé reste le même. Elle flotte très bien dans la poudre, mais elle n’est pas non plus trop directionnelle pour que tu ne puisses profiter des modules naturels. Le profil est un peu différent cette année, mais toujours principalement cambré, avec du rocker à chaque extrémité : une subtile combinaison qui permet à la fois de rester à la surface de la pow, et à la fois de garder une vraie puissance de ollie et de l’accroche.

Quant à l’accroche justement, le rayon de courbure est dorénavant en version ‘Quadralizer’, qui offre une accroche en meilleure grâce à la combinaison de plusieurs rayons. Même s’il n’a pas neigé depuis plusieurs semaines, tu pourras quand même te faire plaisir sur les pistes avec Sick Stick.

salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-topsheet
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-base

La construction de la Salomon Sick Stick possède les technologies dernier cri de la marque.  Le ‘Ghost Green Core’ est le plus léger de la gamme grâce à l’usage d’un paulownia très bien sélectionné, avec tout de même des tonnes de punch quand la planche te renvoie l’énergie que tu lui as transmise. La semelle extrudée est aussi super rapide.

"prends en compte le fait que chaque taille de la Salomon Sick Stick possède un shape différent, et le choix que tu fais sera plus lié à ton style de ride qu’à ton gabarit"

Celle qu’on voit ici est en 157, mais si tu préfères, elle existe aussi en 151 ou 162, mais prends en compte le fait que chaque taille de la Salomon Sick Stick possède un shape différent, et le choix que tu fais sera plus lié à ton style de ride qu’à ton gabarit. La largeur au patin et le rayon de courbure varient pas mal, pour adapter la board à certaines conditions. Notre tester va vous en parler ci-dessous, lis bien ce qu’il dit avant de faire ton choix.

La Salomon Sick Stick est aussi ‘split ready’, donc tu peux la découper au milieu et la transformer en splitboard, elle est prête à tout !

salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-03

le Verdict du testeur

Mike Brindley - whitelines.com

Mike-Brindley-Whitelines-Test-Team-BW.jpg

J’ai pris la taille 151 de la nouvelle version de la Salomon Sick Stick, et j’ai été surpris parce qu’elle réagit comme une board beaucoup plus longue sur la piste. Je ride habituellement entre 145 et 157, et malgré sa courte taille, j’étais à l’aise pour les virages avec la 151.

"J’ai pris la taille 151 de la nouvelle version de la Salomon Sick Stick, et j’ai été surpris parce qu’elle réagit comme une board beaucoup plus longue sur la piste"

Avec son flex relativement rigide et son profil cambré avec du rocker, c’est une petite fusée. Dans la neige profonde, j’ai mis un peu plus de temps à m’adapter, mais même si tu dois appuyer pas mal sur l’arrière, il n’y a pas pour autant de problème de flottaison. Les rideurs qui aiment les turns serrés dans les arbres trouveront la 151 à leur goût, et les tailles au-dessus sont plus adaptées à tracer de longues courbes dans des champs de fraîche."

salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-11
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-04
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-06
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-12
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-01
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-02
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-detail-05
salomon-sick-stick-snowboard-2017-2018-review-graphics