Frozen Water – Quand Jones Snowboards s'inspire du Surf - Onboard Magazine FR

Tout sur le snowboard, au travers de ses dernières news, ses dernières vidéos, présentations de produits et autres articles sur le snow et ses athlètes.

Share

En Vedette Previews

Frozen Water – Quand Jones Snowboards s’inspire du Surf

Jeremy Jones présente 'The Glide' avec le shapeur Chris Christenson

Photo: Tim Manning

Le folklore du snowboard revient souvent sur la rivalité originelle de notre sport entre Jake Burton et Tom Sims, et qui a duré plusieurs décennies. On nous disait aussi que notre sport était à un tournant, et qu’il fallait désormais choisir entre une orientation vitesse avec des machines faites pour la piste et la course un peu comme en ski, de l’autre une orientation freestyle avec une inspiration tirée du skate.

C’était oublier une autre tendance, pourtant elle aussi originelle: celle du surf, avec notamment des mecs comme Dimitrije Milovich qui s’en est largement inspiré pour lancer “Winterstick”. Des noses énormes, des queues d’hirondelles etc. En Europe aussi on a vu quelques pionnier se lancer dans le créneau: on se rappelle forcément tous de Swell Panic par exemple.

“au final, qu’est-ce qu’un mur de halfpipe si ce n’est une vague parfaite?”

Bref, l’inspiration surf dans le snow ne date pas d’hier. Mais dans le contexte d’aujourd’hui, où le carve, la pow et le plaisir du turn reviennent en force, cela inspire les plus grands de l’industrie à se pencher sur des shapes nouveaux, des manières de fabriquer des boards différentes. Et puis au final, qu’est-ce qu’un ‘face shot’ si ce ne sont que des goutelettes qui éclaboussent à la sortie du tube, et qu’est-ce qu’un mur de halfpipe si ce n’est une vague parfaite?

C’est ainsi que le californien d’adoption Jeremy Jones, lui-même surfeur émérite, fut rapidement attiré par cette tendance dès ses débuts avec sa marque éponyme Jones Snowboards. Aujourd’hui il pousse le bouchon un peu plus loin en créant ‘The Glide’, que l’on pourrait facilement traduire par ‘le Surf des Neiges’.

Après ces jeunes années passées entre les piquets à faire du slalom, Jeremy Jones pris un virage radical avec le gros freeride. Mais il a gardé de cette époque ‘piste’ un goût prononcé de la belle courbe, du virage coupé à la perfection. Dans ses films Deeper, Further et Higher, il fait tout cela en pow mais c’est la même idée qui sous-tend l’ensemble de son œuvre.

Aujourd’hui, Jeremy se donne vraiment les moyens de son ambition, en faisant appel à l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la courbe fluide: le shapeur de surf Chris Christenson. “Je me rends compte que toute ma vie a été consacré au pouvoir du moment, pas de passé, pas de futur, juste le moment où tu rides. Cela donne forcément envie d’aller plus loin et de rechercher l’outil ultime pour cette quête” explique Jeremy non sans philosophie. Une philosophie qui est désormais le moteur de l’exploration que sa marque de snowboards lui autorise de faire.

Jeremy slashe la vague blanche / Photo: Tim Manning

C’est ainsi que Jeremy et son ami shapeur Chris Christenson se sont retrouvés pour travailler ensemble sur cette quête. De son côté, Chris a shapé plus de 20.000 surfs dans sa carrière, pour tout type de surfeurs. C’est aussi un snowboarder confirmé, et c’est ainsi que lui et Jeremy ont décidé de mettre en commun leurs expériences et leur savoir-faire.

Le processus concret a débuté avec un simple patron en bois, dessiné à la main par Chris et Jeremy. Ils l’ont coupé dans leur garage et l’ont progressivement affiné au rabot. Il lui fut ajouté un profil rocker grâce aux outils de shape de Chris. Le résultat: une board typée Fish mais assez imposante au premier coup d’œil. Elle est devenue The Storm Chaser.

Prototype du Storm Chaser

Deux autres modèles allaient être crées de la même manière: la Mind Expander et la Lone Wolf. La Mind Expander affiche un nose très long et évoque la forme d’un longboard. La Lone Wolf quand à elle rappelle étrangement un gun de surf, avec une taille étroite et un swallow tail prononcé. À eux trois, ils forment la série ‘The Glide’. Trois planches entièrement dédiées à la courbe en pow, avec une flottaison accrue comme on pourrait l’attendre de ces Cadillacs des neiges. Christenson lui a une explication toute simple: “ce n’est rien que de l’hydrodynamique!”

“J’ai senti immédiatement la différence,” rajoute Jones à propos de sa nouvelle mini-collec’. “Moins de friction. Plus d’options, et plus de liberté.”

Bref, il ne reste plus qu’à les essayer!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production