Share

Snowboards

Test Snowboard: K2 Raygun 2015-2016

Y'a pas dégun

En Détails:

Pour les grandes marques, il est naturel de proposer un modèle simplifié aux riders de niveau intermédiaire. K2 ne fait pas exception à cette règle. Si la Raygun est moins sophistiquée, elle saura toutefois répondre à tes besoins.

D’apparence assez similaire à la K2 Turbo Dream, all-mountain plus haut-de-gamme, elle reprend, elle-aussi, un profil plat et un shape directionnel, mais sans les extrémités ‘Tweekend’ .

Elle fonctionne donc mieux avec ton stance de prédilection, quoiqu’elle puisse être facilement ridée en switch.

Et une fois la poudreuse au sol, elle demande moins d’efforts qu’une vraie twin.

Le noyau est en une seule variété de bois, sans additif, ce qui le rend durable et prévisible.

La semelle extrudée n’est peut-être pas la plus rapide, mais elle ne se traîne pas non plus, et demande moins d’entretien qu’une version agglomérée… Surtout si tu souhaites rider des rails.

La présentation vidéo (en anglais) sur Mpora.com.

 

LE VERDICT DU TESTEUR:
Adam Hoskinsblisssnowboards.co.uk

“La Raygun a surpassé toutes mes attentes.

Pour une board all-mountain aussi peu cher, elle est agréable et stable sur la carre, et elle tourne sans effort.

Globalement plutôt souple, elle est moins rigide sur les extrémités qu’au centre.

Le résultat est excellent pour les riders qui progressent, surtout s’ils aiment s’amuser dans le park ou poser des butters un peu partout en station.

“Pour une board all-mountain aussi peu cher, elle est agréable et stable sur la carre, et elle tourne sans effort.”

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production