Share

Tests 2015-2016 Bons Plans

Les Meilleures Vestes et Pants de Snowboard 2015-2016

Preview Outerwear 2015/16

Cette année, on dirait bien que les fabricants de snowboards ont décidé de rendre hommage aux débuts du snow, en proposant des modèles inspirés des années 80. Les marques d’outerwear en revanche ne semblent pas suivre ce mouvement. Les combinaisons rose et jaune fluo sont consignées aux livres d’histoire, et c’est sans doute mieux comme ça… À leur place, nous avons droit à une abondance de styles modernes et techniques, qui nous tiennent chaud sans plomber notre look.

Avec l’aide de nos amis de Treeline Chalets, nous sommes partis à Morzine, où nous avons équipés un crew de riders sélectionnés, avec les tenus proposées par une trentaine de labels différents. Des pics d’Alaska aux rues de Finlande, nous te présentons des kits pour toutes les conditions et tous les goûts. Mais avant de te gaver, voici quelques éléments à garder en tête :

Checke aussi notre Guide du Vêtement Technique, qui t’aidera à voir plus clair dans le jargon et entre imperméabilité, respirabilité et autres termes… Puis régale-toi avec la sélection ci-dessous…

Fais défiler comme tu le souhaites, ou clique sur le lien de ta marque préférée pour arriver directement à la section souhaitée.

686 | adidas | Airblaster | Analog | Billabong | Burton | CLWR | Dakine | DC | Homeschool | Horsefeathers | Lib Tech | Neff | Nikita | O’Neill | Oakley | Patagonia | QuiksilverRip Curl | Roxy | TechnineTempletonThe North Face | ThirtyTwo | Vans | Volcom | Zimstern

Photos & Concept: Matt Georges

Modèles: Christian Boyd / Sarah Fish / Sam McMahon / Wendy Moore / Sarah Moussaknaoui / Jade Mullarkey-Tubb / Jamie Mullarkey-Tubb / Jason Rickwood / Hannah Ross / Jack Taylor 

Production: Matt Georges / Sam McMahon / Sarah Moussaknaoui / Youri Barnéoud / Nadine Huiban

Merci à Treeline Chalets, Morzine

686

Clique sur les images pour plus d’info.

686 correspondrait à une combinaison de chiffres personnels du fondateur Mike Akira West, réunis au moment idéal. C’était en 1992. Aujourd’hui, la marque de vêtements propose encore et toujours des modèles éthiques et stylés, où les influences du skate et du snow sont identifiées dans des matériaux techniques. Cette saison, le label lance même un ensemble Kidwell légendaire !

Plus actuellement, la collection 2015/2016 propose des styles signés par l’as du jib Forest Bailey, mais aussi par la star du Freeride World Tour Sammy Luebke, notamment sous la gamme GLCR. Enfin, le team travaille sur un film devant sortir fin 2015, shooté en 4k, et reproduit en glorieuse qualité VHS. Encore mieux que la belle époque…

686.COM

686, de gauche à droite: Authentic Woodland Ins jacket – 10,000mm/10,000g – 220€ | Authentic Infinity pants – 10,000mm/10,000g – 170€ | GLCR Hydra jacket – 20,000mm/15,000g – 270€ | GLCR Supernova bib – 20,000mm/15,000g – 300€ | GLCR Aura jacket – 15,000mm/10,000g – 220€ | Geode pants – 20,000mm/15,000g – 230€

Top

adidas

Voilà quelques années qu’Adidas (sans la majuscule) a établi sa présence sur le marché du snow. Depuis, la marque continue de porter l’un des teams les plus puissants qui soient, avec Kazu Kokubo, Eric Jackson, Keegan Valaika et Helen Schettini, représentant aussi bien les gammes de boots que de vêtements. Régulièrement, ses riders sont envoyés aux quatre coins du globe, pour produire des mini-séries très inspirées, et rapporter de fantastiques images de pow.

Comme les précédentes saisons, adidas s’active à créer des designs inspirés d’un mélange de skate, de hip-hop et d’athlétisme. Les résultats sont ainsi aussi pratiques que stylés. Renseigne-toi notamment sur leur modèle une-pièce, et leur “coque de bout de pied” de la gamme de boots.

ADIDAS.COM/SNOWBOARDING

De gauche à droite: Riding jacket – 179,95€, Riding pants – 164,95€, Women’s Riding jacket – 179,95€, Run The Snow pants – 164,95€, Civilian Street jacket – 164,95€ & Riding pants – 164,95€ 

Top

Airblaster

Basée à Portland, Airblaster vient tout droit du berceau de l’un des plus populaires fondateurs du snow : Travis Parker. À travers un mélange de coloris discrets et d’imprimés farfelus, la marque américaine s’active depuis une dizaine d’années, à injecter une bonne dose de fun dans notre milieu.

Mais elle sait aussi bien que n’importe qui, que pour s’amuser en montagne, il faut d’abord se sentir au chaud et au sec. C’est pourquoi elle propose une variété d’options imperméables / respirantes, de la très abordable et jolie Freedom Collection, à la série ‘Beast’ avec ses modèles en Gore-Tex recyclé 30.000/20.000. Le chemin parcouru est long, depuis la Air Leash. Pourtant Airblaster reste l’une des marques de snow les plus authentiques qui soient.

MYAIRBLASTER.COM

De gauche à droite: Women’s Freedom Suit – 409€, Yeti jacket – 329€ & Sissy pants – 219€

Top

Analog

Petite sœur du grand B, Analog fait son truc sans se soucier de personne, depuis qu’elle a été créée 1998. À l’origine label de sous-vêtements, elle ne comptait que Gigi Rüf dans son team ! Depuis, ses modèles se sont étendus à l’outerwear, notamment au street. On se souvient bien de ses jupes écossaises imperméables, destinées aux jibbers urbains…

Cet hiver, les gammes restent aussi fraîches et continuent de s’inspirer du street, avec des palettes de couleurs discrètes, des coudières et un subtil effet camouflage. Vu ses ambassadeurs Zak Hale et Niels Schack, Analog représente un bon choix pour les amateurs progressifs de rails.

ANALOGCLOTHING.COM

De gauche à droite: Greed Jacket – 10,000mm/10,000g – 220€ | Anthem pants – 10,000mm/10,000g – 190€ | Stadium parka – 10,000mm/5,000g – 150€ | Field pants – 10,000mm/5,000g – 180€

Top

Billabong

Nommée d’après le terme Wiradjuribilabaŋ“, qui signifie “ruisseau qui ne coule que pendant la saison des pluies”, Billabong s’est largement développée, passant d’un petit label de surf à une véritable entreprise de sports de glisse. Malgré son nom, elle prouve depuis longtemps qu’elle sait créer des articles utiles toute l’année et pour tous les temps.

C’est une bonne nouvelle pour Wolle Nyvelt ou Bode Merrill, connus pour s’inspirer des autres sports dans leur manière de rider. Avec une gamme à son nom, Merrill associe d’ailleurs son nom à une ligne très technique de la marque, faite pour affronter toutes les conditions.

BILLABONG.COM

De gauche à droite: Slice X Pro jacket – 260€, Cab pants – 150€, Callaghan jacket – 240€, Mercy bib – 250€, Bode jacket – 330€ & Merrill bib – 270€

Top

Burton

Étant de loin la marque la plus importante de notre industrie, Big B pourrait choisir de se reposer sur ses lauriers. Mais non. Depuis quelques années, en plus de créer une immense gamme de vêtements, l’équipe de Jake développe son utilisation des concepts renouvelables. Non seulement elle recycle les bouteilles Mountain Dew, pour en faire des matériaux imperméables, mais elle soutient aussi des initiatives écologistes à travers une collaboration avec Protect Our Winters.

La collection de l’année présente le retour de la jolie gamme féminine L.A.M.B., conçue par Gwen Stefani de No Doubt. Comme d’habitude, Burton propose des pants et vestes pour tous les niveaux et tous les styles, des chemises de printemps aux protections les plus Gore-Tex. Tout ça pour satisfaire un team de riders unique et vraiment très fat!

BURTON.COM

De gauche à droite: LAMB Riff parka – 320€, LAMB pants – 200€, Dunmore jacket – 220€, Tactic pants – 160€, Swash [ak] jacket – 420€ & 3L Freebird pants – 500€

Top

Colour Wear

Si une seule nation maîtrisait le design, ce serait la Suède. Explosant de nulle part, Colour Wear est devenue l’une des marques les plus visibles de nos montagnes européennes… notamment grâce à ses audacieux mais subtils blocs de couleurs. Si tu rides du côté de Morzine cet hiver, tu devrais apercevoir leurs modèles sur les types qui ont rendu ce photoshooting possible : Treeline Chalets.

Plus internationalement, la famille inclut Mario Kaeppeli et le photographe Scott Serfas, ainsi que Trinder, Lewis Sonvico, Will Gilmore et Scott Penman pour le team britannique, qui s’activent à mettre de la couleur sous les dômes du monde entier !

CLWR.COM

De gauche à droite: Shelter jacket – 200€, CLWR pants – 150€, Bust jacket – 190€, Stencil pants – 130€, Block jacket – 170€ & CLWR pants 150€

Top

DaKine

DaKine signifie ‘le power’, ‘la bonne vibe’ en hawaiien. C’est en effet sur cet archipel du Pacifique que la marque a été fondée. DaKine produit une gamme de vêtements et accessoires pour une multitude de sports d’action. Plus connue pour ses sacs à dos, elle fabrique cependant de l’outerwear d’excellente qualité, notamment pour le hors-piste. À noter également, leur offre féminine est aussi technique que stylée.

Ce n’est donc pas surprenant que leur rideuse Annie Boulanger trouve sa place dans leur team snow international, qui compte aussi Louif Paradis, Victor de le Rue et Elias Elhardt, certains des meilleurs snowboarders contemporains de la planète.

DAKINE.COM

De gauche à droite: Rampart jacket – 200€, Miner pants – 170€, Linnton jacket – 420€, Parkrose pants – 190€, Intruder jacket – 240€ & Belleville pants – 190€

Top

DC

Originaire de Huntington Beach, DC n’entretient pas seulement l’un des meilleurs teams de skate, mais aussi de snow, incluant notamment Torstein Horgmo, Devun Walsh, Iikka Backstrom et Ryan Tiene.

Cette saison, bien que certains designs de marques douteuses sentent un peu le poisson, les fringues DC restent clairement très populaires sur les marchés européens et français, auprès de fans fidèles depuis des années. Les équipements de la marque sont parfaits pour les amateurs de park, qui souhaitent rester au chaud et au sec, même quand ils décident de s’aventurer en hors-piste pour y shaper et rider un kicker.

DCSHOES.COM/SNOW

De gauche à droite: Ripley jacket – 159€, Ollie pants – NC, DCLA SE jacket – 218€, Ace pants – 142€, Provoke jacket – NC & Relay pants – 159€

Top

Homeschool

“Conçus dans le Nord-Ouest… si ça fonctionne là-bas, ça fonctionne partout ailleurs.” Voici le slogan de Homeschool, une petite marque indépendante de vêtements, originaire de Portland dans l’Oregon.

Faits pour assurer sur tout ce que Mt Hood et Mt Baker ont à offrir pendant les profondes tempêtes hivernales, leurs modèles sont fabriqués à partir de matériaux écologiques comme le 37.5 Tech, avec des fibres dérivées des noix de coco, dont les propriétés naturelles sont moins néfastes à l’environnement.

Et comme nous avons testé le matos, nous pouvons confirmer avec plaisir que ces équipements sont conçus pour les snowboarders par des snowboarders.

HOMESCHOOLOUTERWEAR.COM

De gauche à droite: Vices jacket – 284€, Heavy Days pants 323€, Universe jacket – 370€ & Pulse pants – 224€

Top

Horsefeathers

Créée au Canada en 1993, mais désormais basée en République Tchèque, Horsefeathers propose une large gamme de vêtements, des t-shirts aux vestes. Cette saison, la marque s’est penchée sur de nouveaux designs et matériaux, pour concevoir une collection très personnelle, avec une palette de couleurs unique.

Nouveau membre du team, Eiki Helgason rejoint la légende britannique Tyler Chorlton. Du coup, tu sais que leurs produits te couvrent, que ce soit dans les rues ou en hors-piste. Que demander de plus d’un label écolo-éthique, qui s’efforce de sauver la planète avec son initiative #SickOfTrash.

NB: Les prix concernant cette marque sont indicatifs et en £.

HORSEFEATHERS.EU

Left to right: Nolan jacket – £165, Motive pants – £140, Julia jacket – £180, Katja pants – £140, Patrol jacket – £220 & Sonic pants – £180

Top

Lib Tech

Le faiseur de boards le plus bizarre de la planète fabrique aussi de super vêtements de montagne, conçus pour affronter les intempéries de la côte Nord-Ouest-Pacifique. La veste la plus simple profite cette année d’une imperméabilité 20.000. Avec ses tons neutres et ses coupes stylées, la gamme de la saison ira loin !

Comme leurs planches, leurs designs « ouvriers » sont réalisés à l’aide de matériaux recyclés et de techniques écolos. Du coup, quand tu déchires tout en montagne, tu n’abîmes pas la nature. Fredi Kalbermatten, Jesse Burtner et Ted Borland sont habillés en Lib Tech des pieds à la tête. Et si c’est assez bien pour eux, ça devrait l’être pour toi aussi.

LIB-TECH.COM/OUTERWEAR

De gauche à droite: Assistant Coach jacket – 20,000mm/15,000g – 189,95€ | Throwdown pants – 20,000mm/15,000g – 169,95€ | Menage jacket – 20,000mm/15,000g – 399,95€ | Go Car pants – 20,000mm/15,000g – 199,95€

Top

Neff

Bien que Neff soit avant tout une marque d’accessoires, elle entretient un team assez spécial, incluant de nombreuses icônes : Kazu Kokubo, Tim Humphreys et Scotty Lago, ou encore Wiz Kahlifa, Damian Marley, Deadmau5 et Snoop Dogg.

Bien qu’elle soit surtout connue pour ses bonnets et ses gants, elle fabrique aussi une gamme assez fun de vêtements dee plein-air. Tu te souviens sans doute de l’inimitable veste burger de l’hiver dernier ? Cette saison, le ton est plus neutre, avec des styles inspirés de Hawaii et du baseball.

NEFFHEADWEAR.COM

De gauche à droite: Specialist jacket – 10,000mm/10,000g – 250€ | MVP jacket – 10,000mm/10,000g – 180€

Top

Nikita

Non, pas la chanson d’Elton John ! Nikita est une marque de vêtements pour femmes actives, créée en 1994 en Islande par Heida Birgisdottir. Si le QG s’est déplacé à Portland dans l’Oregon, les designs restent conçus à Reykjavik.

Le mélange des styles nord-ouest-américain et nord-atlantique-glacial offre un superbe équilibre entre esthétisme et fonction. Les sportives ont de quoi rester au chaud et en couleur. Pour 2015/16, les designs ont évolué, en abandonnant les imprimés signature, pour préférer des micro-détails, des fermetures asymétriques, et des matériaux beaucoup plus techniques.

NIKITACLOTHING.COM

De gauche à droite: SIF jacket – 279,95€, Nott pants – 199,95€, Freya jacket – 229,95€ & Sol pants – 189,95€

Top

O’Neill

En 1952, Jack O’Neill changeait la face du surf en créant la toute première combi en néoprène. Quelques décennies plus tard, son fils Pat développait le leash. Aujourd’hui, la marque est représentée par des snowboarders de choix : Sébastian Toutant, Jeremy Jones et Maxence Parrot continuent de repousser les limites de l’innovation.

Pour 2015/16, la collection comprend de tout : des gammes ’débutants’ moins chères avec leurs joyeux blocs de couleurs, aux styles très haute performance avec leurs matériaux 20.000/20.000. Cette année, O’Neill propose enfin toute une série intermédiaire destinée au park, dont Toots et Parrot arboreront certainement les couleurs sur les nombreux événements à venir.

ONEILL.COM

De gauche à droite: Jeremy Jones jacket – 399,99€, Contest pants – 159,99€, Feline jacket – 249,99€, Star pants – 129,99€, Seb Toots jacket – 299,99€ & Stereo pants – 179,99€

Top

Oakley

Petite histoire : L’élément présent dans le film Avatar de James Cameron, l’Unobtanium, a été inventé par le fondateur d’Oakley, James Jannard en 1975, alors qu’il cherchait à créer des poignées de moto. En 1983, il développait son affaire vers le marché des masques de ski. Aujourd’hui, le label propose une vaste gamme de produits, dont des vêtements de montagne.

Soutenus par des superstars comme Stale Sandbech, leurs modèles ont de belles coupes et des imprimés stylés. Le team est, à lui seul, une collection des riders les plus recherchés de la planète… Comme le prouvait l’an dernier le film Snowboarding For Me.

OAKLEY.COM

De gauche à droite: Solitude jacket – 3L Gore-Tex – 550€ | Solitude pants – 3L Gore-Tex – 450€ | High Five jacket – 15,000mm/15,000g – 250€ | Promised Land pants – 15,000mm/15,000g – 200€ | Cedar Ridge jacket – 10,000mm/10,000g – 250€ | Jackpot pants – 15,000mm/15,000g – 250€

Top

Patagonia

Créée en 1973 par Yvon Chouinard, Patagonia est plus qu’une marque de vêtements, c’est un mouvement. Non seulement elle fabrique des vêtements parmi les plus techniques et performants, mais elle a une éthique environnementale solide et ses produits sont faits pour durer. Il n’est d’ailleurs pas surprenant de rencontrer des utilisateurs porter le même matos depuis plus d’une décennie !

En gros, si tu veux de l’outerwear logique, pratique, qui se tienne et respecte la nature, c’est ici. Ne te laisse pas rebuter par le prix : une veste coûteuse, qui te suit cinq saisons, reste moins chère que cinq vestes, qui ne résistent pas plus d’un hiver ! À savoir aussi : un large pourcentage des bénéfices est octroyé à des associations écolos. Depuis 1985, Patagonia a ainsi donné 46 millions de dollars pour l’environnement.

PATAGONIA.COM

De gauche à droite: Reconnaissance jacket – 350€, Reconnaissance bib – 280€, Women’s Powslayer jacket – 650€ & Women’s Powslayer bib – 550€

Top

Quiksilver

Sans doute le logo le plus reconnaissable des sports de glisse : la montagne et la vague de Quiksilver sont inspirées par La Grande Vague de Kanawaga chère aux japonais, et n’ont jamais changées depuis leur conception en 1969. En plus de 40 ans, la marque australienne, basée en Amérique, a fait le plus gros du boulot pour réunir les mondes du surf et du snow, comblant le fossé entre les deux sports.

Soutenu par un team solide, notamment composé notamment de Bryan Fox et de Travis Rice, le label propose une gamme de vêtements chauds, secs, confortables et stylés. Avec une offre décente et abordable, Quiksilver est toujours un choix logique pour un max’ de monde.

QUIKSILVER.COM

De gauche à droite: Travis Rice Exhibition jacket – 496€, Resort pants – 136€, Pillow Thinsulate Featherless jacket – 342€ & State pants – 118€

Top

Rip Curl

Marque de surf fondée en 1969, Rip Curl est rapidement passé des combinaisons de plongée à celles de surf. Ce concept de mixité est encore vivant aujourd’hui, comme le prouve, cette saison, leur modèle une-pièce.

Le team hiver de la marque rassemble notamment le champion Freeride World Tour, Emilien Badoux, et d’autres grands riders comme Nate Johnstone, Nils Arvidsson et Victor de le Rue, tous unis par la même soif de poudreuse. Et clairement, ils sont bien équipés, puisque la gamme ‘Ultimate Gum’ propose des modèles standard de très haute qualité, avec des matériaux imperméables 20.000, des fermetures éclair fonctionnelles et des systèmes de ventilation innovants.

RIPCURL.EU

De gauche à droite: Ultimate Gum Search suit – 20,000mm/40,000g – 700€ | Spectrum jacket – 10,000mm/10,000g – 240€, Slinky Gum pants – 10,000mm/10,000g – 160€ | VDLR Ultimate Gum Search jacket – 20,000mm/40,000g – 350€ | Ultimate Gum Search pants – 20,000mm/40,000g – 400€

Top

Roxy

Marque originale exclusivement destinée aux femmes, Roxy propose des gammes snow annuelles depuis 1997, et des gros équipements depuis 13 ans maintenant. En dehors de la médaillée olympique Torah White, qui a fait parler d’elle dans Onboard à maintes repreises, l’excellent team se compose entre autres des Britanniques Katie Ormerod et Aimee Fuller.

Les vêtements techniques Roxy sont facilement reconnaissables à leur palette de couleurs et à leur coupe, qui s’inspirent du streetwear mais surtout du surf. Si tu recherches de quoi te couvrir en montagne, soigner ton look et te donner confiance, saches que toute la gamme mérite ton attention.

Parmi les vestes que nous avons choisi de présenter ici, on retrouve 2 modèles (la Quinn et la Tribe) qui possèdent le feature « cosméto-textile Enjoy&Care » (Quinn: col traité; Tribe: un tour de cou traité vendu avec la veste).

Enjoy & Care est le nom donné à la gamme de produits issue de la collaboration entre Roxy et Biotherm. Le but de cette collaboration est de veiller au bien-être de la peau en limitant son desséchement provoqué par les vêtements et l’environnement.

« La micro-encapsulation permet d’introduire des actifs hydratants dans des capsules miniatures. Ces capsules microscopiques sont ensuite incorporées dans le tissu et se rompent sous l’effet du frottement du tissu sur la peau. Le tissu dans lequel nous avons incorporé ces capsules est appelé cosmétotextile » annoncent les 2 marques.

ROXY.COM

De gauche à droite: Tribe jacket – 279,95€, Torah Bright Whisper pants – 179,95€, Quinn jacket – 299,95€ & Rushmore pants 2L Gore-Tex – 249,95€

Top

Technine

Tout a commencé avec des fixations sans base… il y a vingt ans. Aujourd’hui, Technine se porte toujours aussi solidement. Fidèle à ses racines, la marque crée encore des équipements intemporels, inspirés des actions de riders légendaires comme MFM ou Scotty Wittlake. Égale à elle-même, elle se concentre sur des concepts, destinés aux “riders qui passent toutes leurs journées d’hiver sur la neige”.

À moins d’être fan de Lucas Magoon, leur gamme outerwear pourrait être trop stylée pour toi. Mais ceux qui aiment se salir dans le park et les rues apprécieront de porter ces pièces de patrimoine.

TECHNINE.COM

De gauche à droite: Work jacket – €259, Slimish Stretch Denim pants – €159, Slam Dunk jacket – €239 & Tear Away pants – €179

Top

Templeton

Jette quelques logos Illuminata et feuilles écrasées, de l’eau de javel et du jean dans un même bain… et tu obtiens une marque de snow : Templeton. Ses designs frais inspirés du street sont rendus fonctionnels pour le snow. Le coton solide et le polyester ne sont peut-être pas efficaces dans la neige profonde, mais les sessions de park printanières et les missions urbaines y gagnent beaucoup en style.

TEMPLETON-OUTERWEAR.COM

De gauche à droite: Bonanza shirt – €135 & Kill Ted jacket – €250

Top

The North Face

Quand on parle d’aventure et de freeride, de tour et de grosses montagnes, ou encore de Xavier de le Rue, The North Face est généralement une marque qui vient spontanément à l’esprit. En dehors de ses sacs de couchage rigolos et de ses doudounes pour réalisateurs de films, le label fabrique aussi des vêtements de montagne techniques, de haute qualité, pour les riders qui ne plaisantent pas avec la protection.

En gros, si tu envisages de passer par Chamonix cette saison, ne le fais pas sans une veste en duvet. Avec des coloris vibrants, beaucoup de légèreté, de technologie et d’imperméabilité, la collection de l’année a été conçue pour te couvrir dans toutes les conditions.

THENORTHFACE.COM

De gauche à droite: Free Thinker jacket – 550€, Sickline pants – 220€, Women’s Sickline jacket – 320€ & Women’s Sickline pants – 220€

Top

ThirtyTwo

Fondée en 1995 par la compagnie, qui possède aussi Etnies et Emerica, ThirtyTwo a survécu à 20 ans d’industrie du snow… et de belle manière ! En dehors d’une gamme normale de boots et d’un long-métrage, la marque propose cette année une sélection stylée de vêtements de montagne.

Le film 2032 présente l’un des teams les plus larges et solides qui soient, avec le légendaire Jeremy Jones, aux côtés du créatif Scott Stevens. Des rumeurs annonceraient même une séquence complète de JP Walker !

THIRTYTWO.COM

De gauche à droite: Mirada jacket – 270€, Blahzay pants – 201€, Deep Creek parka – 230€ & Wooderson pants – 180€

Top

Vans

En 1966, Steve Van Doren créait l’‘Authentic’, une chaussure en toile avec semelle en caoutchouc. La légende raconte que le tout premier jour, ayant oublié sa caisse et n’ayant pas de quoi rendre la monnaie, il a laissé partir douze paires gratuitement, convaincu que les clients reviendraient le lendemain pour régler leur dû. Tous sont en effet revenus.

Jusqu’à aujourd’hui, les consommateurs de Vans sont parmi les plus loyaux. À tel point, que la marque fêtera ses 50 ans en mars, ainsi que son heureux retour sur le marché des boots de snow, après une pause destinée à l’aider à maintenir la qualité de ses produits.

Cette année, Vans propose aussi une nouvelle gamme de vestes et blousons tendance, fidèle à ses racines, parfaite pour les sessions de printemps et les afters au bar.

VANS.COM

De gauche à droite: Tanka II jacket – 130€ & Woolburn Mountain Edition jacket – 100€

Jonesport Mountain Edition – 110€

Top

Torgeir Bergerm.

Volcom

Volcom a été fondée en 1991, par deux amateurs de surf et de snow : Wooly et T-Dawg. Malgré son succès multimilliardaire, la marque reste ‘Fidèle à ses Racines’. Son récent projet vidéo, réunissant les trois sports de glisse, est l’un de nos films de team préférés de ces dernières années… avec certains de nos riders favoris : Terje Haakonsen, Jamie Lynn, Dan Brisse, Arthur Longo, Christy Prior, Bryan Iguchi… Il faut dire que le crew snow de Volcom est vraiment de ceux, qui méritent le label ‘intemporel’.

La marque au Stone fait partie des rares qui ont réussi à appliquer des matériaux techniques à des équipements non seulement performants, mais aussi incroyablement stylés. La gamme de cette année s’adresse à tous les styles et tous les portefeuilles. Des vêtements de hors-piste en Gore-Tex aux t-shirts et sweats urbains, tout y est. Pas étonnant que le destructeur tout-terrain Pat Moore y trouve son compte. Il signe d’ailleurs ses propres modèles cet hiver.

VOLCOM.COM

De gauche à droite: Alternate Jacket – 190€, Freakin’ Snow Chino pants – 150€, Astrid jacket – 380€, Frochikie pants – 140€, Pat Moore jacket – 300€ & Ventral pants – 180€

Top

Zimtstern

“Les amis méritent ce qu’il y a de mieux”. C’est le principe de Zimtstern. Un standard, auquel la marque colle depuis ses premiers t-shirts, cousus dans un garage de Zurich en 1995. L’objectif est de te tenir chaud tout l’hiver, sans saccager la planète au passage. Pour ce faire, le label respecte les standards BlueSign, qui promeuvent une fabrication responsable et l’utilisation de matériaux organiques et recyclés.

Avec des amis comme Simon Gruger et Deniz Cinek, Zimstern propose des équipements aussi techniques et imperméables que possible, mais aussi pas mal d’options et un style snow très suisse. Si ton amour de la montagne se poursuit en été, saches que le label propose aussi du matos pour cyclistes.

ZIMTSTERN.COM

De gauche à droite: Brioz jacket – €285, Ted pants – €220, Maha jacket – €300, Shear Mirage pants – €220, Roan jacket – €390 & Ko pants – €290

Top

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production