Share

L’italien Emilio Lauzi s’impose sur un Rail Jam individuel, et la Norvège fait la loi sur un contest de knuckle par équipe, grande première!

Il était sans doute écrit quelque part qu’il serait difficile de mener un contest à son terme cette année dans les Pyrénées… Chutes tardives et irrégulières, redoux, la chaîne franco-espagnole aura tout connu cet hiver, qui ne restera pas dans les annales c’est certain. De ce fait, il était impossible de maintenir un slopestyle sur le park comme cela est le cas habituellement pour le plus gros event français du World Tour – le seul d’ailleurs. Les organisateurs avaient donc opté pour un Big Air agrémenté de quelques rails et d’un pole jam, pour proposer un contest par équipes, thème du foot oblige, puis individuel.

Les shapers de Saint-Lary, qui avaient quant à eux décidé d’ajouter la mauvaise humeur à la mauvaise fortune, n’étaient pas en mesure le matin même de modifier suffisamment le gros jump pour offrir toutes les garanties de sécurité aux riders vues les fortes rafales. Heureusement, Poneys, juges et riders se retrouvaient sur le spot en ce vendredi matin, et sauvaient ce qu’il y avait à sauver vu la force du vent et les conditions évoquées, en décidant de faire une session knuckle par équipes, puis un rail jam individuel. Sage décision, même si ce format voulait également dire qu’aucun point ne serait comptabilisé par la WST. Pour l’anecdote, un knuckle contest, c’est à notre connaissance une première mondiale! Tout se déroulerait sur cette petite fenêtre météo de vendredi, puisque le retour de la tempête était annoncé le samedi, jour initialement programmé pour être celui de la finale.

Riders et juges en train de discuter sur le spot.

C’était donc par un nole contest par équipes totalement inédit que les hostilités commençaient. Des riders soulagés et motivés par ce format s’en donnaient à cœur-joie et faisaient preuve d’une belle imagination pour rendre hommage comme il se doit à un module désormais très à la mode: le knuckle.

Pas facile pour les juges (et pour nous) de tout retenir quand 3 riders arrivent soit en même temps soit à la queue leu-leu pour envoyer des knuckle tricks, mais à ce petit jeu, 4 teams se sont vraiment détachés: les français d’abord, avec un Yannick Boudjelal, presque local de l’étape, et particulièrement bouillonnant: double cork, bim! Il aura même eu le mérite d’être l’un des rares riders à faire un vrai tricko en training sur la grosse table (Rodeo Back). Et ce One Foot énorme du jeune Sacha Moretti! Ensuite, les Suédois, qui faisaient preuve d’une belle variété à chaque run. Mais la victoire par équipe allait finalement revenir à la Norvège, avec le meilleur passage du jour sur ce nole: Double backflip indy / Half Cab Butter 540 Back / Rodeo Back 7, excusez du peu! Suivi de près par de solides Finlandais, et particulièrement un Mikko Rehnberg déchaîné, et stylé! Tous les riders se voyaient récompensé d’un prize money partagé pour cette session par équipe.

L'anglais Fin Bremner fait de la géométrie en Backflip Tucknee sur le nole.
Après un petit tour par la case panini et/ou un mini match de foot sur la structure gonflable prévue à cet effet, c’était au tour du ‘main event’, qui serait donc un rail jam sur les 5 modules restants: 4 rails et le pole jam. Dans les plus beau tricks du jour, on retiendra notamment les français sur le pole jam: Sacha Moretti en Rodeo Back Melon et Yannick Boudjelal en 360 Front tail massif. Module sur lequel le Norvégien Fridtjof Tischendrof aurait pu tout péter s’il avait posé sa tentative de Half Cab BS 5 Out… Mention spéciale aussi au Backflip Tucknee de Bendik Gjerdalen. Décidément, les Norvégiens n’étaient pas venus pour les 50 ans de Grego, le fameux skateur / MC qui nous a régalé tout le week-end!
Sur l’enchaînement de rails, il y a eu aussi du gros tricks technique: l’anglais Rowan Coultas notamment, avec du terrible Frontboard 27 Out. Sans oublier l’enchaînement du suédois Anthon Bosch: Cab 27 Frontail 27 Out, suvi de 50/50 FS 3 Out. Mais pour la première fois à la Poney, c’est un italien qui allait s’imposer, en la personne d’Emilio Lauzi, avec LE combo de la journée: Frontboard 45 out et Cab 27 Frontboard to Fakie. Dernière mention spéciale à un autre italien, Marco Grigis, qui s’est mis quelques boîtes monumentales mais n’a rien lâché.

Mais la Poney ce n’est pas que du snowboard, c’est aussi du skate, des concerts, et pour l’occasion du foot aussi. Le petit tournoi à 3 contre 3 dans la structure gonflable se soldait finalement par la victoire des Anglais sur les Poneys en finale, grâce à un Rowan Coultas encore un fois étincelant. George Poole comme à son habitude démontait la superbe mini rampe, sous l’œil bienveillant de MC Grego, qui se fendait néanmoins d’un carton rouge à l’encontre de son poulain, pour tacle à la carotide sur le coping de la mini, qui aura du mal à s’en remettre.

George Poole © Fred Egli
Don Grego: arbitre, MC, skateur et birthday boy! © Fred Egli

À propos de carton rouge, c’était le thème de la grosse soirée du samedi, avec DJ Pace, Skillz, et Vitalic en tête d’affiche et devant 1200 personnes, qui succédait à la soirée Common Dantzt! électrisée par l’excellent collectif biarrot Musique d’Apéritif et DJ Mike Rock. Deux soirs de lourdes soirées enchaînées, certains s’en rappelleront aussi…

Podium © Fred Egli

Le classement final s’établit donc comme suit (même si les points TTR ne seront donc pas comptabilisés), les 6 premiers ramènent goodies Dakine et prize money à la maison:

RAIL JAM INDIVIDUEL

1-Emiliano Lauzi (Italie)

2-Anthon Bosch (Suède)

3-Sacha Moretti (France)

4-Rowan Coultas (UK)

5-Bendik Gjerdalen (Norvège)

6-Mikko Rehnberg (Finlande)

7-Martin Sire (Norvège)

8-Yannick Boudjedal (France)

9-Markus Bakken (Suède)

10-Marco Grigis (Italie)

11-Peter Gron (Norvège)

12-Patrick Cinca (Allemagne)

13-Fridtjof Tischendrof (Norvège)

14-Tuomas Pohjonen (Findande)

15- Nuuti Niemela (Finlande)

16-Fin Bremmer (UK)

17-Sebastien Konijnenberg (France)

18-Stian Kleivdal (Norvège)

19-Pau Bartolo (Espagne)

20-Vlad Khadarin (Russie)

CLASSEMENT PAR ÉQUIPE (KNUCKLE CONTEST)

1- Norvège (Bendik Gjerdalen, Stian Kleivdal, Fridtjof Tischendrof)

2- Finlande (Nuuti Niemela, Tuomas Pohjonen, Mikko Rehnberg)

3- Suède (Anthon Bosch, Calle Skold, Markus Bakken)

4- France (Sebastien Konijnenberg, Sacha Moretti, Yannick Boujdelal)

5- World/Wildcard (Vald Khadarin, Martin Sire, Peter Gron)

Vitalic © Fred Egli

PLACE À LA GALERIE, le podcast poney et LA VIDÉO knuckle & rail jam!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production