Rip Curl Green Room 2016: Mathieu Crépel remporte la Première Édition! - Onboard Magazine FR

Tout sur le snowboard, au travers de ses dernières news, ses dernières vidéos, présentations de produits et autres articles sur le snow et ses athlètes.

Share

Event News Galeries Autres événements

Rip Curl Green Room 2016: Mathieu Crépel remporte la Première Édition!

Le ‘Rip Curl Green Room‘ premier du nom restera dans les esprits comme une très belle idée et une toute aussi belle réalisation, qui a ressemblé une douzaines de pro riders autour d’un contest de surf vraiment très cool. Et à la fin, c’est toujours Mathieu Crépel qui gagne, il faut croire!

Photos: Perly (sauf mention)

C’est à l’initiative de Raphael Delfour de Rip Curl qu’a vu le jour le tout premier contest de surf pour snowboarders. Une très belle idée qui a vu sa concrétisation le 13 juillet sur le plage des Sables d’Or à Anglet.

Et oui, les snowboarders savent surfer, et pas forcément avec un stance raide comme la justice, comme ont tendance à le croire parfois certains surfeurs! Le niveau était au rendez-vous, de l’avis même des juges de la fédé de surf, déplacés spécialement pour l’occasion.

 

Tirage des poules Che Minus

Quelques jours auparavant, la troupe des pros riders et l’organisation s’était retrouvée Chez Minus à Capbreton, autour d’un énorme plat de moules-frites, afin de procéder au tirage des séries de cet unique contest de surf: Matthias Weissenbacher (AUT), Emilien Badoux (SUI), Mathieu Crépel (FRA), Xavier De Le Rue (FRA), Victor De Le Rue (FRA), Victor Daviet (FRA), Matevz Pristavec (SLO), Carlos Gerber (SUI), Erwan Golden (FRA), Syvain Bourbousson (FRA), Matevz Macek (SLO), Ilmo Nyttimaki (FIN), Gary Zebrowski (FRA), Caroline Béliard-Zebrowski (FRA) et Antoine Baduel (FRA) allaient donc s’affronter en 4 poules distinctes, 2 manches, pour accéder à 2 demi-finales et une finale à 4.

Petit yoga matinal pour Mathieu Crépel, Caroline Béliard-Zebrowski et Victor De Le Rue. ©YBR

Le jour choisi pour le contest sera finalement le mercredi 13 juillet, puisque de toute façon aucune prévision n’était vraiment optimiste sur le swell ou le vent. C’est donc sur un plan d’eau agité – et peu engageant il faut bien le dire, que nos surfeurs-snowboarders ont eu le courage de se lancer dès 8h du matin.

Poule 1: Mat Marek / Mat Pristavec / Carlos Gerber / Golden (dite la poule internationale)

Poule 2: Antoine Baduel / Ilmo Nyttimaki / Xavier De Le Rue / Emilien Badoux (dite la poule des champions du monde)

Poule 3: Caroline Béliard / Sylvain Bourbousson / Mathieu Crépel / Mathias Weissenbacher (dite la poule de la mort)

Poule 4: Victor De Le Rue / Victor Daviet / Gary Zebrowski / Jérôme Tanon (dite la poule des indonésiens)

Puis une seconde manche en mixant les poules. 20 minutes par manche pour prouver son talent et trouver les meilleurs vagues. Dans la poule 1, c’est Matevz Pristavec qui se montre d’emblée le plus à son aise, avec un surf très fluide et bien fléchi (hein les surfeurs?). Carlos et Golden montrent aussi de belle choses et pas mal de facilité malgré les conditions changeantes et un poil multi-pics.

Golden en action
Mat Pristo et son joli style ©YBR

Dans la ‘poule des champions du monde’, on voit également quelques beaux scores – et quelques beaux slams également… Avec la première taxe flagrante de la journée – nous ne citerons personnes, les images parleront d’elles-mêmes.

Ilmo fait vasciller Xavier

La poule suivante, très attendue, est atrocement fratricide: Caro, Sylvain et Mathieu se connaissent depuis des lustres et sont les meilleurs amis du monde… Et pourtant là aussi on assiste à un drop assez douteux, en toute amitié! Mathieu Crépel parvient néanmoins a faire parler la poudre (transformée en eau pour l’occasion) et remporter la manche, devant une Caro très en forme et très fluide, et un Sylvain qui commence visiblement à comprendre les multi-pics mieux que personne et choper systématiquement les bonnes vagues.

Bourbouss, la Crèpe, Caro B ©YBR
Caro et Mat se font un bisou
Snap! Mat la classe

La poule 4 voit donc les 2 Victor s’affronter, avec la présence surprise du photographe Jérôme Tanon, qui n’a pas pu résister au plaisir de surfer avec ses potes, et de l’épouvantail de l’épreuve, diplômé BE de surf et waterman de naissance: l’unique Gary Zebrowski! Belle surprise que de voir le plus jeune des frères De Le Rue imposer sa puissance sur la vague, mais c’est bien Gary qui se classe premier pour la suite avec un surf pur et rapide, et des floaters dévastateurs.

Au tour suivant les poule sont remixées pour mieux dessiner le contour des demi-finales, qui seront des affrontements à 5 surfeurs à l’eau.

Sortie de floater pour Gary, très impressionnant à l'eau
Tanon prend l'avantage sur Daviet

La première demi-finale voit un affrontement musclé entre Mathieu Crépel, Antoine Baduel, Victor Daviet, Ilmo et Golden. Mais au terme des 20 minutes, c’est la vitesse de Mathieu et la fluidité de Golden qui prennent le meilleur. Belle perf’ des 3 autres pourtant. Mais le jugement est le jugement n’est-ce pas?

Dans la seconde, ce sont Gary, Pristo, Sylvain, Carlos et Victor DLR qui en décousent et une fois de plus, Gary choisit ses vagues au mieux, n’en surfe pas beaucoup mais les surfe très bien et se cale rapidement en tête. Et c’est le moment que choisi le désormais célèbre ‘Bourbislater’ pour rentrer la vague du contest! Il connecte, à base de virages puissants, avec l’inside et traverse les Sables d’Or pour finir quasiment dans le shorebreak. Énorme! La foule est en délire! Bourbouss’ s’offre une place en finale aux côtés de Golden, Mathieu et Gary.

Crépel, gros timing, belle vitesse

 

Voilà, nous y sommes, c’est la grande finale à 4. Avec 2 favoris, Mathieu et Gary, et 2 outsiders… Qui ne vont pas démériter, loin de là.

Les finalistes, juste avant leur entrée à l’eau

Gary face à Mathieu: vague souvenir des Jeux Olympiques de Turin 2006, lorsque les 2 compères du team France ont défié Shaun White dans le halfpipe olympique …

Sur la sirène du départ, Mathieu s’élance, et score une vague à plus de 7 points. Voilà tout le monde calmé d’entrée. Chacun répond à sa manière: Sylvain enchaîne les tentative dans son style puissant, Golden y va tout en finesse et score lui aussi. Gary quant à lui attend la bombe… Qui ne viendra malheureusement jamais. Ce dernier score néanmoins quelques très beaux moves sur la fin de la série, mais c’est bien Mathieu Crépel qui s’impose, devant ses amis Gary, Sylvain et Golden.

Mathieu s’envole vers le titre

On retiendra de cette journée la joie sur les visages de tous les participants, visiblement enchantés d’être là. La révélation du contest: Bourbislater. Le discours victorieux et hilarant de Mathieu, mimiquant les podiums de la World Surf League. Et que peu importent les conditions, l’attitude positive faisant le reste…

Une superbe journée, malgré des conditions pas évidentes, qui aura réuni un beau groupe de riders dans la bonne humeur et la rigolade. Merci à Rip Curl pour cette superbe initiative, aux riders pour leur bonne humeur, et sans doute à l’année prochaine!

Le triomphe de Mat’! ©YBR

À suivre: la Galerie!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production