JO PyeongChang 2018: 3ème Médaille d'Or pour Shaun White, 1ère pour Chloe Kim - Onboard Magazine FR

Tout sur le snowboard, au travers de ses dernières news, ses dernières vidéos, présentations de produits et autres articles sur le snow et ses athlètes.

Share

News Autres événements

JO PyeongChang 2018: 3ème Médaille d’Or pour Shaun White, 1ère pour Chloe Kim

Du grand spectacle en halfpipe, chez les hommes comme chez les filles, avec les favoris qui s'imposent à la fin...

“La Victoire est pour moi!”
Photos: Sam Mellish

Par le Snow Team

Après des qualif’s au suspens haletant chez les hommes comme chez les femmes, les finales ont tenu toute leurs promesses dans le pipe olympique de PyeongChang! Les 2 grands favoris américains Shaun White et Chloe Kim remportent le Graal!

Ayumu Hirano, Scotty James et Shaun White. Voilà trois hommes clairement au-dessus du lot sur ce contest – et même sur la saison pourrait-on dire. Ils se retrouvent dans cet ordre sur le podium, alors quel suspens me direz-vous? Et bien tout simplement parce que pour arriver à ce résultat, tous les riders ont donné le meilleur d’eux-mêmes, ont offert un spectacle mondial du plus haut niveau d’intensité (contrairement au slopestyle qui s’est scandaleusement déroulé sous un vent terrible pour satisfaire les télévisions du monde entier et risquer la vie des riders), et se sont passés, puis repassés, puis re-repassés devant le long des qualif’s et des 3 runs de finale. Tout était réuni pour avoir la plus belle des finales de halfpipe, et c’est ce qui s’est passé.

“Tout était réuni pour avoir la plus belle des finales de halfpipe”

Il ne manquait que le tenant du titre Iouri Podladchikov pour que le tableau soit complet, tout à sa déception de devoir rester en Suisse à cause d’une blessure. Car cette fois le snowboard fut vraiment montré sous son meilleur jour, une fois n’est pas coutume! Pipe parfait, conditions impeccable, plateau de rêve, et Mathieu Crépel aux commentaires de la télé française. Seul bémol de taille: le prix des places… Nous nous sommes laissés dire qu’il fallait débourser pas moins de 200€ pour assister au spectacle… 2 fois le prix d’un forfait journée à Vail – ah bon mauvais exemple?

On s’amuse bien en Corée

Alors que les cores étaient déjà incroyablement élevés en qualif’, les favoris avaient encore de quoi pousser la machine en finale : Ayumu pouvait encore convertir son back-to-back cab 1080 en 1440, Scotty devait encore poser ses trois 1260, et des rumeurs persistantes disaient que Shaun avait préparé une botte secrète…

LA FinalE Hommes

It was the kind of drama that you’d expect from a Hollywood script, but given the perfect set up there was only ever going to be one ending: Shaun White dropped into his last run in an uncharacteristic second place, tailing

C’est Ayumu Hirano qui posait la première grosse banderille en se plaçant d’entrée de jeu, les autres devant faire la course à la poursuite de son score. Car oui, il posa très bien ses deux 1440 enchaînés sur son 2ème run. Scotty James et M. Blanco étaient prévenus, même si on savait tous que tout pouvait encore changer sur le dernier passage.

Ce frontside 540… Le ‘Skyhook’
Ayuma Hirano sur son premier hit… Photo: Sam Mellish
  1. Shaun White (USA) – 97.75
  2. Ayumu Hirano (JPN) – 95.25
  3. Scotty James (AUS) – 92.00
  4. Ben Ferguson (USA) – 90.75
  5. Patrick Burgener (SUI) – 89.75
  6. Chase Josey (USA) – 88.00
  7. Raibu Katayama (JPN) – 87.00
  8. Jake Pates (USA) – 82.25
  9. Jan Scherrer (SUI) – 80.50
  10. Kent Callister (AUS) – 62.00
  11. Yuto Totsuka (JPN) – 39.25
  12. Peetu Piiroinen (FIN) – 13.50

Troisième et dernier run de la journée pour Shaun. Frontside 1440 double , cab 1440 double (ce même trick qui lui a couté 62 points de sutures au visage il y a tout juste quelques mois), puis son trick signature qu’il avait déjà à Sotchi le front 540 stalefish, et enfin ses backside et frontside 1260. Les gros tricks des autres prétendants étaient plus ou moins les mêmes certes, mais monsieur Whte leur donna une amplitude toute olympique – même s’il rata un grab et chopa sa boots à un moment… On ne peut que dire bravo dans ces cas-là, non?

Ayumu sembla terriblement dégouté quand le score de Shaun tomba, et on le comprend. D’autant qu’il avait fait la course de cette finale en tête. Mais il faut bien le dire, la plupart des riders de cette finale, au moins jusqu’à la 6ème place, ont vraiment posé le meilleur run qu’ils pouvaient – comme l’a dit d’ailleurs fort justement un Pat Burgener heureux de sa cinquième après son dernier run. “J’ai posé le run de ma vie” lança-t-il hilare, avant que Ben Ferguson ne le fasse tout de même redescendre d’une place. Scotty James, sans doute le moins connu des 3 médaillé du jour, pose aussi un run d’anthologie: Frontside double 1260, backside 1260, frontside 1080, cab 540 taipan, puis son switch backside 1260, sans doute le trick solo le plus costaud de la journée.

 

Le frontside double 1440 d’Ayumu, le plus clean de la journée.
Le seul et l'unique? Encore ces JO, oui on dirait bien! © Sam Mellish

LA FINALE FEMMES

Bon pour être clair, il y avait Chloe Kim et les autres. Celle qui s’était qualifiés pour Sotchi mais qui était finalement trop jeun pour y défendre sa place (à seulement 13 ans, en dessous de l’âge limite de 15). Non seulement elle ride à un niveau stratosphérique (mieux que pas mas de garçons) mais en plus elle semble se jouer de la pression. Premier score: 93.75, voilà quoi!

Chloe Kim intouchable. Photo: Sam Mellish

 

La seule vague question du moment: la chinoise Liu Jiayu avait-elle de quoi menacer la jeune américaine? L’armada américaine bien que très solide, semblait aussi dépassé par sa plus jeune représentante: Maddie Mastro, Arielle Gold et la toujours présente Kelly Clark (auteur d’un superbe front 10) plafonnaient malgré leurs efforts.

Nos deux mentions spéciales iront à Queralt Castellet d’abord, qui a envoyé les plus beaux Method et a vraiment tout donné sur son 1080, et à la française Mirabelle Thovex qui a fait preuve de variété sur ses runs – toujours sympa de ne pas se croire au ski acrobatique de temps en temps… Comme Torah Bright à Vancouver elle posait le combo back 7 switch back 3 des plus stylés d’ailleurs, mais n’arrivait pas à concrétiser en finale.

Emily Arthur a le code.

 

  1. Chloe Kim (USA) – 98.25
  2. Liu Jiayu (CHN) – 89.75
  3. Arielle Gold (USA) – 85.75
  4. Kelly Clark (USA) – 83.50
  5. Cai Xuetong (CHN) – 76.50
  6. Haruna Matsomoto (JPN) – 70.00
  7. Queralt Castellet (ESP) – 67.75
  8. Sena Tomita (JPN) – 65.25
  9. Mirabelle Thovex (FRA) – 63.00
  10. Sophie Rodriguez (FRA) – 50.50
  11. Emily Arthur (AUS) – 48.25
  12. Maddie Mastro (USA) – 14.00

Bon Chloe est quand même tombée sur son 2ème run. Mais Liu avait visiblement décidé avec son coach d’assurer l’argent plutôt que de tenter l’impossible. Un peu dommage pour le suspens, mais cela peut se comprendre. Du coup avant le run final, on avait Kim, Liu et Clark sur podium provisoire. Mais ça c’était avant le dernier run d’Arielle Gold qui réussit à poser son bon gros front 10 et faire une run super clean, suffisant pour sortir la doyenne du podium.

La rideuse la plus titrée de l’histoire ne finira malheureusement pas sur une ultime médaille, on peut le regretter pour elle mais ce réservoir de grandes rideuses américaines semble tellement inépuisable!

Maddie Mastro était la dernière à pouvoir contester la victoire scellée dès le premier run. Mais là encore une petite erreur sur son front 10 tout en haut allait l’empêcher de réaliser l’exploit.

Chloe Kim n’avait alors plus qu’à faire un tour de piste en mode Method pour amuser la galerie? C’est mal connaître la jeune prodige! Kim a envoyé un autre run dantesque: Method certes, mais ensuite front 10, back 10, front 9, McTwist, front 7. Le tout d’une amplitude folle. Résultat: 98.25 points au tableau final, merci beaucoup et bonne soirée messieurs dames!

Le Method de Kim. Mmm.

Si certains avaient encore des doutes sur ce que cette jeune de 17 pouvait réaliser sous la pression, il ne devrait plus trop y en avoir maintenant. Pas plus que de savoir forcément qu’une nouvelle longue ère de domination semble s’ouvrir en halfpipe. Après Clark, ce sera Kim, pour longtemps!

Le podium féminin du halfpipe. Photo: Sam Mellish

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production