Share

List-O-Mania!!

Galerie: Un Abécédaire du Snowboard en Photos

A – ALASKA (R: Nicolas Müller, P: Oli Gagnon)

L’Alaska regroupe quelques unes des plus belles et plus impressionnantes montagnes de la planète. Chaque année, les meilleurs riders du monde vont y tracer leurs meilleures lignes. À tout seigneur, tout honneur: bien normal de commencer cet abécédaire par le 49ème Etat…

B – BACKSIDE 180 (R: Mario Kaeppeli, P: Patrick Steiner)

Le 180 Back restera toujours le trick le plus simple et aussi le plus stylé dans le grand livre du snowboard. En Melon, Indy, Japan ou no grab comme Devun Walsh, un 180 Back tout en contrôle, c'est aussi la meilleure sensation qui existe.

C – CRÉATIVITÉ (R: Elias Veijola, P: Teemu Heljo)

Le snowboarder est créatif, n’en déplaise à nos amis bipèdes. Le fait de glisser sur le côté implique une nouvelle approche, et une nouvelle vision de l’environnement et de ce qu’il est possible d’y faire. C’est comme ça! Et la photo de snow l’est souvent, elle aussi. Comme celle-ci d’ailleurs.

D – DOUBLE CORK (R: Victor Daviet, P: Rémi Petit)

Le double cork a été inauguré par le grand JP Walker en 2001 (dans le film ‘Shakedown’), avant de passer entre les mains d’un certain David Benedek. Aujourd’hui, il est bien plus courant, mais reste un trick de référence.

E – EUROPE (R: Gérôme Mathieu, P: Cyril Müller)

Et comme 'European Snowboarding Magazine', une aventure unique au monde pour un crew de passionnés, qui se sont enrichis (pas financièrement) au contact les uns des autres. Tout cela grâce à un continent unique dans sa diversité, des paysages et des mentalités. On avait titré 'Europe Sucks' il y a plus de 10 ans, pour moquer la domination ricaine. Aujourd'hui, les choses sont bien différentes, et on ne les envie même plus - à part pour l'enneigement cette année...

F – FRONTSIDE BOARDSLIDE (R: Eiki Helgason, P: Sami Tuoriniemi)

Le ‘Front Board’ est l’un des tricks de jib les plus reconnaissables. Il démontrer aussi une certaine maîtrise, car moins ‘naturel’ que le boardslide… Mais tellement plus stylé. Et quand on pense que Charles Bukowski a dit un jour “le style est la réponse à tout”, on se dit que le grand poète allemand était sans doute un snowboarder, sans le savoir.

G – GIGI RÜF (P: Sami Tuoriniemi)

Gigi Rüf est l’un de ces riders qui parle à tout le monde. Son attitude, son style, sa classe, sa gentillesse, son mode de vie, sa longévité, sont autant d’exemples pour tout un chacun. Il aura marqué le snowboard pour toujours, et à sa manière.

H – HIP (R: Peter König, P: Rolland Haschka)

C'est un peu la philosophie du snowboarder ça: pourquoi faire un saut droit quand tu peux le faire de travers? Très photogénique, le 'corner' comme on disait à l'époque a toujours été shapé dans nos sessions, comme la dernière à Levi en Laponie, et où certains, à l'image de Peter König, se sont satellisés.

I – INDY (R: Bode Merrill, P: Andy Wright)

Indy – ce grab qui consiste à saisir sa carre front avec sa main arrière, est sans doute celui que chaque snowboarder fait en premier. Il est simple, naturel, stylé, et donne un bon feeling en l’air, avec une variété de tweaks infinie.

J – JIB (R: Brandon Cocard, P: Matt Georges)

Jib – terme barbare évocateur d’aventures urbaines sur la planche à neige. Compris, Patrick Montel? Ou on te déchoit de ta carte de journaliste! Et oui, quand on dit ‘aimer le métal’, il peut s’agir d’autre chose que de musique. Tout a commencé dans les années 90 sous l’impulsion notamment de Nick Perata, grand amateur de slides sur les tables de pique-nique, devenus célèbres dans le snow avec JP Walker (encore lui) et Jeremy Jones. Aujourd’hui, le ride ‘hors neige’ représente une part importante du snowboard, et c’est tant mieux, vu que les humains n’ont pas encore décidé de sauver complètement la planète du réchauffement.

K – KICKERS (R: Ståle Sandbech, P: Frode Sandbech)

Le kicker, le jump, la part de fromage, le gateau et sa cerise... Bref que serions-nous si le kicker n'avait pas été inventé? Ben des freeriders, tiens! Ce serait peut-être pas plus mal pour tes genoux, vaut-rien!!

L – LIPSLIDE (R: SAMI LUHTANEN, P: SAMULI RONKANEN)

Les lipslides, c’est la classe. Ils peuvent être posés en frontside ou en backside (comme Sami Luhtanen ici) et consistent à faire passer ton pied arrière par dessus le rail (côté extérieur, donc) et poser ta board à plat bien entre les fix.

M – METHOD (R: KALLE OHLSON, P: LUCAS NILSSON)

Ah, le Method – le trick que tous les skieurs nous envient. Si un move devait représenter le snowboard à des martiens qui n’ont jamais rien vu de tel, ce serait le Method. Ça paraît simple, mais ça demande tout de même pas mal d’engagement et de timing. C’est sans doute pour ça qu’il a contribué activement à construire la carrière de certains riders – ceci est peut-être moins vrai aujourd’hui.

N – NICOLAS MÜLLER (P: FRODE SANDBECH)

Ce qu'on a dit sur Gigi peut aussi s'appliquer à son aler ego suisse, soit la version la plus 'green' du mutant que peut produire le snowboard. Nicolas Müller a tout: le plus beau Japan, l'un des meilleurs Method (la preuve)... Il ride tout avec une précision extrême, et il est aussi un pionnier de l'écologie dans l'industrie. Son style et ses choix de vie influencent des riders dans le monde entier, dont nous, d'ailleurs.

O – ONE-FOOT (R: CHRIS GRENIER, P: ANDY WRIGHT)

Enlever un pied de sa fix peut paraître une idée bien saugrenue, voire dangereuse… Et ça l’est! Pourtant combien de riders ont pris un malin plaisir à le faire, juste pour te montrer que ‘ouais, ça gère grave’. On ment, ce n’est pas que pour ça: le one-foot a produit des tricks incroyables. Et aujourd’hui encore, ses adeptes sont parmi les meilleurs riders du monde, de Bode Merrill à Scott Stevens en passant par Victor De Le Rue.

P – POWDER (R: PHILIPP ZURBRIGGEN, P: DOMINIC STEINMANN)

Pow: Ou powder, poudre, poudreuse, powpow... Tout est bon pour définir l'état le plus fun de H2O. C'est ce dont on rêve tous, la raison de notre bonheur, l'objet de nos fantasmes et de tous nos désirs. Franchement, qu'est-ce qui offre plus de plaisir qu'un gros turn dans la pow? Ok, il y a bien quelque chose. Mais si peu!

Q – QUARTERPIPE (R: OLIVIER GITTLER, P: DANNY BURROWS)

Les compètes de Quarterpipe se font rares de nos jours, mais c’est pas pour autant qu’on les apprécie moins. Au contraire même. Quand on pense à l’Arctic Challenge ou même au Air & Style, on se dit que le quarter, ça a du bon. Pas vrai Arthur Longo?  Et puis il y a quelques chose de presque ‘gladiatoresque’ de voir un petit bonhomme affronter un tel monstre de neige, ou c’est mes yeux? Bref, on veut plus de Quarters! Merci d’avance.

R – RODEO (R: PEETU PIIROINEN, P: BLOTTO)

Le Rodeo, invention de notre ami Peter Line et vu pour la première fois (en version Backside) dans le film Mack Dawg ‘Simple Pleasures’ (1997), ce qui paraît une éternité… Et qui l’est, à l’échelle du snowboard. Moitié backflip, moitié 180 back, le Rodeo Back est devenu depuis un grand classique, qui séparait dans les parks de la planète les bons des très bons, au moins à une époque. À réaliser le plus lentement possible, pour le double effet que tu connais.

S – SLASH (R: NICOLAS MÜLLER, P: OLI GAGNON)

Parce que balancer un gros paquet de neige derrière soi ou se perdre dans le nuage blanc, c'est peut-être totalement inutile, mais ça procure une belle, très belle sensation. Et ça fait de belles photos...

T – TERJE HAAKONSEN (P: SAMI TUORINIEMI)

Alors cassons un mythe, d’emblée: les français de tous âges prononcent ‘tèrge’… Et bien non, ce n’est pas un ‘Serge’ qui a glissé d’une lettre dans l’alphabet. On dit ‘térié’, comme la maison du lapin si tu veux. Après cette digression linguistique, revenons à nos moutons: Terje Haakonsen, le demi-Dieu du snowboard, est sans doute le snowboarder le plus globalement et le plus historiquement incontournable. Ses exploits, mais aussi ses prises de position contre les JO notamment, ont fait de lui un symbole. Et le plus beau, c’est qu’il est largement à la hauteur de ce symbole. On lui doit tous beaucoup. Merci Terje.

U – UNDERFLIP (R: JONAS STEEN, P: Emil Sollie)

Le trick préféré du 'Roi de la Glisse' à la grande époque, j'ai nommé Pacôme Allouis! Dis, tu nous expliques, Pac? Ça part de la carre back, c'est ça? Bon sinon, c'est aussi une bonne raison pour poster cette photo de Jonas Steen qu'on adore.

V – VIDÉO (R: LNP, P: OLI GAGNON)

De la glorieuse période VHS au streaming d’aujourd’hui, les ‘tapes’ ont toujours joué un rôle central dans tout ce qui se fait en snowboard. Rappelle-toi quand tu attendais fébrilement tout l’été, à peine de retour de Summer Camp, la sortie du prochain Mack Dawg! Certaines de ces VHS ont été usées jusqu’à la corde, c’est le cas de le dire. La raison de tout ça? C’est que s’il n’y a pas une preuve de ton nouvel exploit, qui va te croire?

W – WALLRIDE (R: DYLAN THOMPSON, P: E-STONE)

Cela fait partie des choses que les snowboarders aiment faire, et que les autres ne peuvent pas comprendre. Ce n’est pas la seule, mais c’est une des plus évidente: glisser à la perpendiculaire sur un mur… Débile non? D’autant qu’il s’en suit souvent un gros ‘flat’ dans tes genoux. Demande à Dylan Thompson par exemple, c’est l’un des maîtres actuels du genre.

X – XAVIER DE LE RUE (P: TERO REPO)

Xavier De Le Rue est fou. Enfin, il peut le paraître, en tout cas. À l'instar des autres riders cités dans cet article, il a ouvert lui aussi une voie. La sienne? La grosse pente, fut-elle glacée. Et comme ça ne lui suffisait pas, il est désormais le pionnier de la dépose en paramoteur. Direct dans l'pentu, mon bon monsieur! En plus, le nom de ce multiple champion du monde commence par un X, et ça nous enlève une belle épine du pied. Merci Xav'!

Y – YOUNGBLOOD (R: Mons Roisland, P: Emil Sollie)

Un terme souvent utilisé pour désigner les jeunes talents, bref le sang frais qui arrive dans les veines de notre industrie gloutonne. La progression du sport se fait grâce à eux, en partie. Et les choses continueront comme ça encore longtemps, on l’espère. Au vu de cette dernière saison, on dirait bien qu’ils ont vraiment décidé de prendre le pouvoir, en plus! Et c’est très bien comme ça.

Z – ZILLERTAL (R: WERNI STOCK, P: CARLOS BLANCHARD)

Ok, on a pas trouvé mieux… Mais c’est pas mal non? Zillertal, l’une des vallées pionnières du snow en Europe, berceau de tant de grands riders, et encore aujourd’hui à la pointe du shred, avec notamment le Vans Penken Park, celui estival d’Hintertux, et son incroyable zone freeride… Le paradis européen du snow, si, si!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production