Share

Tricks Vidéo

Best Of 2015: Les Meilleurs Tricks de l’Année

Sven Thorgren et son selfie aérien.

‘Tu fais des sauts?’ C’est en général la première question que l’on te pose quand tu dis à quelqu’un de non pratiquant que tu fais du snowboard. C’est dire à quel point les tricks de snow sont entrés dans l’inconscient collectif, voire lâchons-le tout net, le ‘mainstream’! Bon, on en est pas au point du ski quand même, faut pas déconner non plus. 

Et c’est vrai que l’évolution du snowboard va de pair avec les nouveaux tricks. Et le truc incroyable, c’est qu’au plus tu t’y intéresses, au plus ça se complique. Par exemple, et pour faire simple, si tu commences à t’intéresser aux grabs, tu vas d’abord reconnaître les différentes variantes, puis tu vas capter ceux qui sont plus difficiles car ils vont à l’encontre du sens de rotation, puis ceux qui centrent la gravité du rider, ceux qui sont tenus sans bouger jusqu’à l’atterrissage, bref, c’est vaste! Et on ne parle que des grabs, imagine les tricks eux-mêmes, au-delà de leurs noms souvent compliqués!

Ce qui est magnifique, c’est que malgré cette complexité, et ce côté très ‘geek’ du snow, de plus en plus s’y connaissent, s’intéressent à ces détails… L’autre chose appréciable, c’est que l’on connaisse les tricks sur le bout des doigts ou non, on en apprécie tous la beauté, à des niveaux différents.

Du coup, voici un article qui parlera à tout le monde, car ces tricks sont vraiment universels, dans le sens où il ne faut pas être forcément un spécialiste pour s’en régaler (même si c’est encore mieux quand on peut en jauger la difficulté).

Régale-toi, avec les meilleurs tricks de l’année 2015!

 

1. Sage Kotsenburg – Backside 1260 Off The Heels

A video posted by Sage Kotsenburg (@sagekotsenburg) on

Le champion olympique de Sotchi arrivait tout frais aux X Games et bam! Il rentre le premier 1260 Back des talons! Et là tu me dis: “ça change quoi qu’il déclenche son trick des talons”… À quoi on répondra que pour une rotation backside, on prend appui naturellement sur les pointes de pieds, du coup partir des talons est une variante non seulement stylée, originale, mais aussi carrément couillue!  Et oui, ça a aussi une incidence sur la gueule du trick une fois en l’air.

2. Billy Morgan – Quad Cork 1800

En 2010, c’était le norvégien Torstein Horgmo qui lançait l’offensive des ‘corks’ avec son tout premier Triple de l’histoire. Cinq ans plus tard, un jeune anglais biberonné aux kickers, prend tout le monde de vitesser et pose le premier Quadruple. Et en 1800° en plus. Rappelons au passage, que pour être qualifié de ‘cork’, on doit passer la rotation soit tête en bas, soit comme ici (d’où la polémique) sur un axe horizontal – désaxé, en quelque sorte. À la différence d’un quadruple backflip par exemple, ou là effectivement c’est 4 fois la tête en bas – mais ce n’est pas plus compliqué pour autant, puisque sur un cork, il y a 2 axes de rotations à maîtriser…

 

3. Maxence Parrot – Half-Cab Quadruple Backflip

On parlait de quadruple backflip: peu de temps après l’exploit de Billy Morgan, Maxence Parrot y allait de son Quad. Et c’est bel et bien un Cab 180 quadruple backflip.

Une rumeur persistante veut que Billy et Max ait en fait posé leur trick le même jour… Ce qui est sûr, c’est que Billy fut plus prompt à le poster sur la toile, et sera retenu dans l’histoire comme le premier à avoir posé un Quad en snowboard.

4. Yuki Kadono – Backside Triple Cork 1620 to Switch Backside Triple Cork 1620

Le Japonais Yuki Kadono a littéralement explosé la saison dernière, notamment grâce à cet enchaînement inédit. Il avait déjà fait parlé de lui en 2012 cela dit, puisqu’il avait battu Peetu Piiroinen en finale en posant un parfait backside triple 1440.

Mais c’est certainement cet enchaînement au Burton US Open 2015 qui l’a propulsé au sommet. Imagine un peu, un run de slopestyle où il enchaîne backside triple 1620 et switch backside triple 1620. Du jamais vu.

Ce ‘back to back 16’ est largement aussi important pour l’évolution du snow qu’un Quad. Surtout si tu penses que le second est en Switch Back, le type de rotation le plus difficile… D’ailleurs, on a toujours pas vu un tel enchaînement depuis.

5. Yiwei Zhang – Cab Triple 1440

Les riders de park peaufinent les Triples depuis au mons 5 ans. Mais en pipe ce n’est pas pareil. On en est aux Doubles.

Shaun White avait bien tenté le Triple, et sans doute d’autres riders aussi, en secret. C’est finalement un rider chinois qui pose le premier en pipe, officiellement. C’est sûr que son style fait beaucoup jaser – ou plutôt son manque de style… On n’en est pas fan non plus, il faut dire. Mais on te laisse à ton point de vue là-dessus, quoi qu’il en soit c’est un trick de fou, quand même.

6. Sparrow Knox – Container Gap Backside Rodeo

The most insane trick that went down at the Onboard Send Off Session. Sparrow knox is a mentalist.Watch the FULL EDIT here –> onboardmag.com/videos/full-movies/onboard-send-off-session-2015-main-edit.html

Posted by Onboard Snowboarding Magazine on Tuesday, May 19, 2015

Sparrow Knox a tué tout le monde à Onboard avec ce monstre tricko totalement inattendu… C’était à Levi, en Finlande, lors de notre méga Send Off Session annuelle, et ce gap était encore plus impressionnant en vrai – chaque container fait 6 mètres de long, donc tu vois un peu.

7. Marcus Kleveland – Pour l’ensemble de son Œuvre

La première fois que l’on a entendu parler “d’un nouveau prodige norvégien”, c’était en 2011, lorsqu’il a signé pour le team Volcom Europe à l’âge de… 11 ans. Marcus est né en 1999, tu imagines le truc? À 16, il pose son premier Quad cork…

D’ailleurs quand les marques ont commencé à s’intéresser à lui, il posait déjà des Doubles. Aujourd’hui, il a non seulement un bagage de tricks incensé, mais en plus c’est aussi un Dieu des réseaux sociaux, et il sait exactement comment attirer l’attention autour de cette perpétuelle recherche de nouveauté sur sa planche à neige.

En gros, il est comme Midas: tout ce qu’il touche se transforme en or. La vidéo ci-dessus est un petit condensé de son talent hors norme.

8. Alek Østreng – Eurocarve to Misty Flip

A video posted by Alek Oestreng (@alek_oestreng) on

Alek est aussi devenu un régulier du post Instagram qui casse tout en cette année 2015. Et c’est sans doute ce post-là qui a le plus enflammé la toile. En même temps, c’est normal: non seulement le trick est incroyablement beau, mais en plus on se demande comment personne avait eu l’idée avant…

Tout cela découle d’une seule raison: le retour en force du carving, devenu cool à nouveau. Les gros turns couché sur la piste, c’est tellement 2015! Alors quand on y rajoute un flip, tu vois un peu… Pour comprendre le phénomène, les causes sont multiples, mais ce qui est sûr, c’est que l’engouement est vraissemblablement parti des edits des Yawgoons, ce crew des vallées froides de l’Est américain qui a scotché tout le monde, Dylan Gamache en tête.

On citera quand même les pionniers du carve: Serge Vitelli, Peter Bauer et Jean Nerva. Sans eux, la “conduite coupée” ne serait pas ce qu’elle est!

 

9. Dan Brisse – Gas Pipe Gap

Dan Brisse se tape régulièrement les plus gros gaps et drops imaginables, et sa part du X Games Real Snow 2015 ne fait pas exception à la règle.

Brisse a donc ce penchant pour les gros vols en street, il s’en est même fait une spécialité. Il est aussi l’arrangeur d’une excellente page Instagram, où ces exploits n’ont d’égal que sa verve acérée. Très drôle en fait, et super talentueux, que demander de plus?

Ce clip n’est peut-être pas le plus représentatif de ses capacités, mais il est tellement spectaculaire qu’il aura marqué l’année. L’endroit pile où il ne faut pas faire de faute de carre…

10. Peetu Piiroinen – Tailgrab

Peetu Piiroinen, c’est 64kg de muscle finlandais premier choix, capable d’exploser à n’importe quel moment. Enfin exploser, sur la board on veut dire, car en dehors, il ne nous a pas été donné de rencontrer personne plus discrète et calme… Ce contraste a-t-il servi son palmarès hors norme, tant il sait endormir l’adversaire, pour mieux lui asséner le coup de grâce?

Il a tout gagné, ou presque, il sait rentrer tous les tricks, ou presque, mais on oublie parfois à quelle hauteurs il peut aussi envoyer sa petite carcasse… C’est phénoménal, et on lui rend cet hommage, aussi fat que ce air des Nine Knights.

11. Jaeger Bailey – Wallride redirect Backflip to Lipslide

Jaeger Bailey parvient toujours a sortir des tricks inédits de ses désormais très attendues vidéo-parts. On se rappelle par exemple lorsqu’il a délibérément tapé son nose dans un rail pour partir en frontflip sur un wall, ou encore ce backflip to nole frontflip d’il y a quelques années…

Et bien le gonze continue dans la même veine, et enfonce le clou, bien profond. Sa dernière part en date est juste folle, pour tout te dire: ce trick n’est même pas celui de la fin! Continue de nous régaler Jaeger, on kiffe à fond!

12. Sven Thorgren – Cab 1260 Shifty Roast Beef

One of Sven Thorgren’s winning tricks from the Nine Knights 2015 Big Air finals – Cab 1260 roastbeef shifty-shifty… Say whaaaa?!Full recap of the madness and photo gallery here –> onboardmag.com/photos/galleries/sven-thorgren-wins-nine-knights-2015-big-air-recap-gallery.html

Posted by Onboard Snowboarding Magazine on Sunday, April 12, 2015

Non, ce trick n’est pas une recette pour cuisiner un morceau de viande dans un taxi, c’est bel et bien ce que rentre notre ami suédois sur ces images.

D’abord, le grab Roast beef est loin d’être le plus facile à réaliser, car qui dit contorsion, dit déséquilibrage… Comme il ne s’appelle pas Vishnu, c’est pas plus facile pour lui que pour toi. Enfin, juste un tout petit peu alors… Ensuite, il faut partir en rotation Switch Front,  puis faire un max de tours, mais au milieu, faire un ‘rewind’ pour bien marquer le Shifty… Bref, c’est bien compliqué, le bordel.

La complexité rend-elle hommage au trick? Dans ce cas-là, oui: pour nous, voici l’un des tricks les plus stylés jamais réalisés. Comme tous les Cab 12 de Sven, mais en un peu mieux encore.

13. Seppe Smits – Backside Triple Cork 1440 Nose

Le truc, c’est que les personnes qui critiquent les Quads cette année, sont les mêmes que ceux qui critiquaient les Triples il y a 4 ou 5 ans. Et avec le même argument: c’est moche. Sauf que 5 ans plus tard, un Triple n’est plus nécessairement moche. Enfin, qui peut dire sérieusement que ce Triple est moche?? Pour la peine, on te passe toute la session au Nine Knights avec son complice de ‘Waffles and Hammers” Sebbe de Buck, avec la fève dedans…

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production