Share

List-O-Mania!! Tricks

Halfpipe – Les 10 premiers hits les plus dingues de tous les temps

Arthur Longo lance un un défi à la gravité même, au Burton European Open 2015. Photo: Sam McMahon

Si tu ne t’es jamais lancé sur un mur gelé de 7 m de haut dans un halfpipe, tu peux aisément sous-estimer ce que ça représente de voler à 6 mètres au-dessus du coping. Si tu y regardes d’un peu plus près, le halfpipe d’aujourd’hui, c’est juste méchant.

“LE premier hit en dit long sur l’approche d’un rider dans le pipe”

Mais malgré tout, il y en a qui vivent pour ça, tout simplement… pour les transitions de fou et pour envoyer au-dessus des yeux ébahis de la foule, et qui maîtrisent tellement ça, qu’ils peuvent même injecter leur propre style dans chaque run.

Le premier hit en dit long sur l’approche d’un rider dans le pipe. Certains utilisent l’amplitude supplémentaire qu’il offre pour balancer les tricks les plus techniques, tandis que d’autres envoient un simple grab pour faire impression au début du run, avant de se lancer dans des rotations par la suite.

Quelle que soit sa stratégie, regarder un rider voler sur ce qui est en général le plus haut de tous les airs de son run est l’un des grands plaisirs de la vie. Voici les 10 premiers jumps que l’on préfère, sans classement particulier :

Shaun White – Method, Burton US Open 2013

Ce n’est pas pour rien que Shaun White a dominé le pipe pour la majeure partie d’une décennie entière, enchaînant parfois plusieurs années sans défaite.

Alors qu’il charge parfois le mur frontside pour son premier hit, comme aux JO de 2006 par exemple, il préfère en général un air qui fait mal à la tête sur le mur backside pour se propulser vers la victoire.

Vu à quel point ils étaient tous bien léchés, c’est difficile d’en choisir un en particulier, mais on a pris celui-ci, au Burton US Open en 2013. Il manque peut-être un peu du côté super spectaculaire de ses autres runs, mais l’angle de vue est parfait pour apprécier l’amplitude incroyable de premier hit.

Quand on voit ça, on aimerait bien qu’il pose un peu sa guitare pour se remettre au pipe.

Mate l’intégralité du run de Shaun ici

Danny Kass – Air to fakie, Jeux Olympiques d’Hiver 2006

Comme en 2002, Danny Kass doit satisfaire de la médaille d’argent lors des jeux olympiques de 2006. Apparemment, ça ne le gêne pas plus que ça, parce qu’il annonce à la presse sportive grand public, complètement sidérée, qu’il est pour le rider italien. Bah !

On ne voit pas beaucoup de rider balancer un air to fakie sur le premier hit, mais Danny le place parfaitement et s’assure un début de run tout en style. Il prend quelques points supplémentaires parce qu’il le fait sur le mur frontside, ce qui signifie qu’ils vole dos à la pente, et aussi un peu pour le tail bone au pic du jump.

Une mention spéciale pour Torah Bright, qui en place un très beau (mais pas aussi propre) aux X Games en 2011.

Mate d’autres runs des Jeux Olympiques ici

Torah Bright – McTwist, Dew Tour 2013

En parlant de Torah, la légende australienne du pipe pose un McTwist absolument incroyable en 2013. Alors que le règne de Kelly Clark est, à l’époque, principalement dû à sa technique et à son amplitude, Torah a carrément une bonne longueur d’avance en termes de style.

Et elle en fait une démonstration très convaincante avec son McTwist, au départ de son run gagnant au Dew Tour, qui compte parmi les enchaînements de pipe féminin les plus spectaculaires que l’on n’est jamais vus.

Mate l’intégralité du run de Torah ici

Kent Callister – Method, Burton US Open 2014

Kent Callister est l’une des découvertes les plus importantes des Jeux Olympiques de 2014. Après que le monde ait vu son method, l’Australie gagne enfin sa place bien méritée au devant de la scène.

Le mois suivant, on le retrouve au Burton US Open, où son magnifique premier jump donne le ton à un run qui l’aidera à accéder au top 5.

Mate l’intégralité du run de Kent ici

Shaun White – Alley-oop rodeo, X Games 2009

Et oui encore lui. Les 13e X Games d’hiver sont difficiles pour tous ceux qui concourrent contre Shaun White – il gagne la médaille d’or en slopestyle et en halfpipe en 2009, comme il l’avait fait en 2003 et en 2006.

Ce rodéo super smooth lance le run qui l’amènera à la victoire, la deuxième sur un total de six victoires consécutives aux X.

Comme pour le reste de sa carrière à l’époque, la victoire n’a pas été sans controverse : beaucoup auraient favorisé le run de Kevin Pearce qui aurait dû, selon eux, lui prendre la place.

Mate l’intégralité du run de Shaun ici – ainsi que celui de Kevin, et décide par toi-même !

Iouri Podlatchikov – Double McTwist 1260, TTR World Championships 2012

Aujourd’hui reconnu par son reigne incontesté sur les JO, Iouri Podlatchikov a gagné un paquet de contests avant Sotchi. La situation entre les tours FIS et WST est certainement toujours assez confuse, mais le fait qu’iPod ait gagné les championnats du monde des deux tours te donne une petite idée de son incroyable niveau.

Ici, on le voit en train de se démarquer du reste des compétiteurs au showcase WST en Norvège. Il a peut-être piqué le trick à Shaun, mais on peut dire avec certitude que personne ne le replaque aussi bien qu’iPod. Si tu aimes que le premier hit soit technique, là, tu es servi.

Mate l’intégralité du run d’iPod ici

Antti Autti – Cab 1080 tailgrab, X Games 2005

Peu de gens pensaient que le rider finlandais Antti Autti allait gagné les X Games de 2005, mais il parvient à se placer devant Andy Finch et Danny Kass en replaquant les touts premiers back-to-back 1080s jamais vus dans un contest de halfpipe.

Et en plus de ça, il le pose juste en sortant des portes : son cab 1080 tailgrab n’a peut-être pas le style d’autres premiers hits de cette liste, mais il est tout de même impressionnant. C’est une des plus grosses rotation du moment et sa réception a été assez clean pour lui permettre un frontside 10 sur le mur opposé…Bam !

Mate l’intégralité du run d’Antti ici

Chase Josey – Backside 720 transfer, Red Bull Double Pipe 2014

Un trick assez peu conventionnel, étant donné la nature du Double Pipe, les riders droppaient depuis le plateau supérieur comme ils l’auraient fait sur un event normal.

Pour Chase Josey, c’est l’opportunité de prendre le contest à bras le corps : il se lance sur un bon gros back 7 dans le pipe pour commencer son run qui lui vaudra la deuxième place au final. C’est l’une des meilleure preuve que ce format mixte est totalement pertinent.

Mate l’intégralité du run de Chase ici

Taku Hiraoka – Frontside 540, X Games 2015

Assez peu connu au moment où il gagne la médaille d’argent à Sotchi, Taku Hiraoka compte parmi les poulains favoris lors des X Games en 2015.

Le rider japonnais doit, une fois de plus, se satisfaire de la deuxième place, mais son premier jump, un énorme front 5 complètement dingue exécuté avec une précision surhumaine, place la barre très très haut et pousse celui qui voudra le battre a envoyé un truc vraiment solide…

Mate l’intégralité du run de Taku ici

Danny Davis – McTwist, X Games 2015

 

Celui qui a battu Taku, le Dude en personne, Danny Davis. Il défend alors sa médaille d’or des X Games, avec succès ! Il amène sa touche de style avec son switch method typique et ses back-to-back 1080s parfaits. Mais avant tout ça, il donne le ton avec un petit McTwist tweaked-out…rien que ça.

Qui a osé dire que dans le pipe aujourd’hui il n’y avait plus de style ?

Mate l’intégralité du run de Danny ici

On en a raté quelques uns ? Parle-nous du premier hit que tu préfères dans les commentaires ci-dessous.

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production