Share

Tricks Vidéo

Halldor Helgason – “Mes Slams Préférés”

Toute sa carrière, Halldor Helgason a eu la même attitude: il a toujours pris tous les risques pour réaliser les tricks qu’il avait en tête. Des choses parfois insensées, auxquelles lui seul a jamais pensé.

Du coup, dans le lot, il y a aussi quelques mémorables boîtes, forcément. Ce n’est pas une machine non plus. Alors comme il a aussi beaucoup d’humour, on lui a demandé de caler quelques unes de ses Slams perso dans son Top 6! Et comme c’est un utilisateur compulsif d’internet, il avait aussi un lot de slams préférés en stock. Les voici!

6. Mon Slam du Roof Gap dans NoToBo

En numéro 6, je mettrais bien cette belle chibrade sur un Roof Gap ‘conséquent’, on va dire. Vu dans notre film de l’an dernier, NoToBo.

J’avais réglé le treuil à la vitesse maximale pour être sûr de passer le gap… Et bien sûr j’ai overshooté. J’ai fini en gros dans le mur d’en face!

Je n’avais même pas pensé que ce mur pouvait être un problèmeI Mais en fait quoi qu’on tente, on arrivait vraiment trop vite dessus. Dommage, la session aurait pu être mieux.

5. Ce Slam sur un Rainbow Rail

Je n’étais pas sur place pour voir ça en live, alors j’espère que le mec (ou la fille) va bien, car ce slam est vraiment super méchant! Question: pourquoi tu arrives si vite sur un rainbow??

4. Gigi Rüf dans Futureproof

Évidemment, celui-ci est l’un des plus connus de l’histoire du snowboard. C’est aussi le plus gros que j’ai vu en backcountry.

Gigi Rüf se fait une ligne en Alaska qui le bouge d’entrée de jeu. Jamais bon. Puis les coulées derrière lui le forcent à speeder à fond jusqu’en bas. Le problème, c’est qu’il en oublie la double pente, avec ce flat au milieu, qui l’envoie valdinguer à 40 ou 50 mètres…

Heureusement qu’il n’y avait pas d’obstacle dans le coin et que le tapis neigeux était super épais: le trou doit y être encore, j’en suis sûr!

3. L’overshoot de Seb Toots, Air & Style 2009

C’était ma grande première à l’Air + Style, j’étais invité sur le contest Rookie. Les conditions étaient horribles, tout était glacé à mort. Tout le monde faisait des speed check sur le jump et personne n’était vraiment à l’aise.

“LE BRUIT QU’IL A FAIT EN TOUCHANT LE SOL RESSEMBLAIT À UNE EXPLOSION”

Personne ne voulait dropper en premier, et d’un coup Seb Toots a pris son courage à deux main et s’est élancé. Il avait mal compris les consignes des shapeurs pour savoir d’où dropper, et il est parti… Beaucoup trop vite! Il a overshooté tout le jump. À ce moment-là j’étais sur le flat au niveau du kicker, je l’ai vu passer au dessus de moi, mais super vite, et haut!

Il a volé tout en bas du landing et le bruit qu’il a fait en touchant le sol ressemblait à une explosion. La neige était si dure qu’il n’a même pas fait de marque au sol! Moi je pensais que c’était très grave et je suis parti vers lui en courant.

Par chance, Seb s’en est tiré avec une cheville pétée, un poignet pété et un bon KO, mais ça aurait pu être bien pire. En plus, il est revenu rider des contests la même saison, un vrai boss ce Seb Toots!

2. La 2ème tentative de Triple Backflip d’Eiki

On avait shapé un espèce de truc trop chelou dans le backcountry de Tahoe. En fait on avait pas beaucoup de flat, à peu près 10 mètres. Alors pour avoir un plus gros air time, on a shapé une vraie rampe de lancement, façon saut à ski. Mon frère Eiki revenait de blessure, ça faisait juste 2 jours qu’il ridait depuis sa fracture de la clavicule en rail plus tôt dans la saison.

Eiki perdit le chifoumi, partit sur le jump pour faire un method, et se posa au milieu du flat, sans bobo. il remonta et me dit “il faut vraiment y aller à fond pour passer le flat, je crois que je vais tenter un triple backflip sur ce truc!” On était comme des fous derrière lui, à crier et à l’encourager.

“IL A SURVÉCU ET IL NE FAISAIT QUE RIGOLER – LE SEUL SOUCI, C’EST QU’IL S’EST REPÉTÉ LA CLAVICULE SUR CETTE ACTION.”

Eiki partit de tout en haut, mis un gros ollie… Et partit direct en overshoot, pour finir tout en bas dans le flat. Il a même réussi à atterrir dans une trace de skidoo… Mais il a eu beaucoup de chance, il a survécu et il ne faisait que rigoler – le seul souci, c’est qu’il s’est repété la clavicule sur cette action…

Eiki est quand même resté aux US avec nous pendant les trois semaines qu’il nous restait. Cela se terminait sur un shoot de park avec Standard Films, et il a décidé d’y retourner quand même. Il a fait un Rocket air sur son premier jump de park, est tombé sur son épaule, et a fini en bad, clavicule déplacée et cassée à plusieurs endroit. Cette fois, sa saison était bel et bien finie…

1. Le Slam d’Eiki dans Pepping!

On était au Japon en train de tourner Pepping!, et on avait trouvé ce park d’attraction car il fallait bien s’occuper un jour blanc. On a rien trouvé de vraiment cool à faire, mais Eiki soutenait qu’il avait trouvé un spot pour faire un truc auquel il pensait depuis longtemps:

1. Un spot avec 2 rails rapprochés.
2. Strappé une fois dessus.
3. Se laisser tomber.
4. Espérer qu’avec un peu de chance il pourrait compléter son flip.

Et bien sûr ça n’a pas marché. Il a fait la moitié d’un backflip et a fini la tête bien enfoncée dans la neige. Pour moi, c’est le truc le plus drôle – et le plus bête – auquel j’ai assisté.

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production